Johnny fait son taratata

Tour à tour yéyé, rocker, hippie, madmax, yuppie, papy...(ah non, pas " papy ",il n'aime pas. ) Un monument. Mercredi il descendait dans le chaudron magique de Taratata avec Nagui. Johnny, personne ne peut en dire du mal. Même Raffarin l'aime. Pourtant pendant quarante ans, tous les critiques ont bavé dessus. Mais depuis, ils sont partis à la retraite ou sont morts d'une cyrrhose. Pas lui. Celui qui se moque le mieux de Johnny, c'est Laurent Gerra. Au début ça ne lui plaisait pas à Johnny : " c'est qui ce petit con qui m'imite ". Mais ils se sont réconciliés en tournée. Dans les deux sens du terme. Ca a dû se terminer au whisky. Laurent Gerra, c'est les accents de Johnny, les mimiques de Johnny, les expressions de Johnny : " l'amûr ". Mais sans Johnny. Sans cette incroyable présence de la voix qui laisse tout le monde sur place, même à 63 ans. On ne se moque pas. Ca ne sert à rien. Toute la clique du fan-club était venue, on aurait dit la tournée des enfoirés. Le frère de sang : Eddy Mitchell, quarante cinq ans d'amitié. Le fils atone, celui du 100 %. Et tous les fils spirituels même ceux qui n'ont strictement aucune voix ou à peu près aucun talent. Dans le désordre : Raphaël, Gérald de Palma, Linda Lemay, et bien d'autres encore. Tout à tour, ils enfourchent des chansons d'Hallyday pour un rodéo plus ou moins casse-gueule. Christophe Maé s'en tire avec les honneurs : " Ce qu'il y a de bien ",dit Johnny, " c'est qu'il ne cherche pas à m'imiter ". Patrick Fiori se donne à fond et en sort étrillé : " Quand ton corps sur mon corps, lourd comme un cheval mort... " On dit : " lourd comme une vache crevée ", mais dans une chanson d'amûr...va pour le cheval ! Guest star, Roberto Alagna se jette dans le vide avec Requiem pour un fou . Un truc inchantable. " Le seul moyen de s'en sortir c'est de chanter comme lui ". Ah bon, faudrait savoir ! Johnny on lui passe tout. D'avoir voulu devenir fiscalement belge. D'avoir sacrifié à la mode d'acheter des enfants dans le tiers-monde. De laisser la chirurgie esthétique le détruire encore plus sûrement que le whisky. D'être un ami de Chirac.

Faire défiler vers le haut