Gilles Vincent, le délégué Rhône de l’association Epilepsie France, sur le plateau de 6 minutes chrono.

Journée de l'épilepsie : 14 000 touchés dans la Métropole de Lyon, une maladie encore méconnue (vidéo)

Gilles Vincent est le délégué Rhône de l'association Epilepsie France. A l'occasion de la journée internationale de l'épilepsie, le 14 février, il est l'invité de la quotidienne de Lyon Capitale, 6 minutes chrono. Une maladie méconnue du grand public. Explications.

Plus de 650 000 patients sont diagnostiqués et touchés par l'épilepsie en France. Et pourtant. L'association Epilepsie France dénonce l'insuffisance des moyens accordés à la prise en charge de l'épilepsie, une maladie qui peine à être prise au sérieux et à recevoir une attention suffisante des pouvoirs publics. Une maladie méconnue du grand public, souvent réduite à une image réductrice : celle d'un individu qui convulse, bave et provoque l'effroi de ceux qui l'entourent.

L'épilepsie, "une maladie neurologique qui correspond au dysfonctionnement de l'activité cérébrale", explique Gilles Vincent, délégué Rhône de l'association Epilepsie France, sur le plateau de 6 minutes chrono. L'épilepsie est la 2e maladie neurologique chronique la plus fréquente derrière la migraine. Selon l'association, le taux de chômage est deux fois plus élevé chez les patients souffrant d'épilepsie qu'en population générale."Sur la Métropole de Lyon, 1 personne sur 100 est touchée, environ 14 000 souffrent d'épilepsie", explique Gilles Vincent. Environ 50% des épilepsies débutent avant l'âge de 10 ans.

Une maladie très compliquée à traiter

Ce lundi 14 février, c'est la journée internationale de l'épilepsie. Une maladie difficile à diagnostiquer, et à traiter. "Il y a 50 formes d'épilepsie qui sont recensées. Du coup, c'est compliqué à traiter. Chaque personne est un cas particulier", ajoute Gilles Vincent. La maladie "se stabilise chez deux patients sur trois avec un traitement". La maladie est également très compliquée à vivre pour l'entourage des malades, comme nous l'explique Gilles Vincent.

L'interview en intégralité de Gilles Vincent est à retrouver ci-dessous :

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut