Kaïs Dhifi : 10 jours de répit

Son procès était prévu le 28 août. Pourquoi cette soudaine précipitation ? Kaïs Dhifi n'est pas un délinquant. Il a eu le tort de clôturer sa sarl Multiply pour adopter le statut d'artiste indépendant. Du coup les services administratifs lui contestent d'avoir des revenus suffisants pour rester sur le territoire français et mettent en cause son titre de séjour. Kaïs Dhifi est graphiste designer. Il a travaillé pour le festival L'Original, Au Court du Comptoir, Chasseurs d'Influences, Tendances Presqu'Ile...et même la Chambre de Commerce de Lyon. Presque un profil type d'immigration choisie. Ce jeudi matin, le tribunal administratif ne comprenait pas non plus sa présence en procédure d'urgence. Il a renvoyé à l'audience du 28. Kaïs Dhifi gagne dix jours de répit, avec assignation à résidence et contrôle judiciaire.

à lire également
Squat Villeurbanne
Une centaine de gilets jaunes ont défilé ce samedi 7 septembre après-midi dans le centre-ville de Lyon pour l'acte 43. En parallèle, 300 autres personnes ont marché sur la préfecture contre l'expulsion de l'Amphi Z.
Faire défiler vers le haut