L'OPAC du Rhône dédommage Gilles Gallo

Cet ancien chargé de mission à l'Office Public d'Aménagement et de la Construction du Rhône a reçu 220 600 euros suite à la condamnation de l' OPAC pour "discrimination syndicale". Gilles Gallo a bien été entravé dans son déroulement de carrière dès sa nomination en tant que délégué CFDT en 1991 pour la Cour d'appel de Lyon. Pour le principal intéressé le règlement de l'affaire n'est qu'une "réparation partielle", il continue de réclamer sa réintégration au sein de l'OPAC dont il avait été licencié.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut