CGT drapeau flouté
Photo d’illustration © Tim Douet

La CGT, le pire des patrons ?

Gestion financière : désastreuse. Gestion du personnel : déplorable. Relations avec les autres syndicats : dictatoriales. Rapports avec la SNCF : combativité de façade, soumission dans les faits. Le bilan de la CGT lorsqu’elle devient patron ? Rouge, forcément. La preuve par le CER de la SNCF à Lyon, documents exclusifs à l’appui.

Les 26 et 27 juin derniers, huit syndicats du comité d’établissement régional (CER) de la SNCF, CGT en tête, comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Lyon*. Leur sont reprochés des faits d’abus de confiance, faux et usage de faux. Durant des années, ils auraient ainsi ingurgité une bonne part du budget de fonctionnement du CER, via un accord de répartition imposé par la CGT et signé par tous.

D’ici au rendu du jugement, le 26 septembre, ces syndicats sont bien entendu présumés innocents. Nous avons toutefois pu explorer des dizaines de pages de documents exclusifs : PV de réunions du CER, courriers alarmistes du cabinet d’expert-comptable, bilans annuels, tracts dénonçant en interne la direction du comité... Mis bout à bout, ces documents jettent une lumière crue sur la façon dont un syndicat majoritaire impose sa loi au sein d’une structure censée servir les intérêts des salariés et qui, en fin de compte, aura servi à financer les syndicats eux-mêmes.

Une enquête en 4 volets :

1 – Gestion financière : mauvaises pratiques et bons amis

Déficit, découvert, dérives… La CGT est accusée de mener le CER de la SNCF au “chaos financier”.

2 – Management : “non-assistance à démocratie en danger”

Chèques-vacances, fête annuelle… La CGT manie la carotte et le bâton avec les autres syndicats du CER de la SNCF. (à venir)

3 – Ressources humaines : harcèlement à tous les étages

Menaces de licenciement, injures, voire intimidations physiques de salariés : des méthodes loin de l’esprit du syndicalisme. (à venir)

4 – Liens avec la maison mère : à quel jeu joue la SNCF ?

Grande absente au procès des huit délégations syndicales lyonnaises en juin dernier, la SNCF a pourtant toujours eu les cartes en main. (à venir)

---

* Lyon Capitale a suivi ce procès : le compte rendu des audiences est en ligne ici et là (2e jour).

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut