Une unique dark kitchen peut assurer le service de cinq restaurants virtuels sur les plateformes de livraison. Les cuisiniers doivent alors optimiser leurs fournitures © Antoine Merlet

"La dark city n'est pas le modèle que nous souhaitons" : Villeurbanne refuse une dark kitchen

La commune de Villeurbanne a refusé l'installation d'une dark kitchen pour la plateforme Deliveroo sur son territoire. Le maire de la commune s'explique.

Les dark kitchen sont des cuisines sans salle de restaurant, qui servent uniquement en livraison. Un concept qui a explosé à Lyon et ailleurs avec les confinements successifs. Lyon Cap' vous avait proposé un gros dossier sur le sujet en mai 2021 (à retrouver ici)

Le maire PS de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael, a refusé l’installation d’une cuisine de la plateforme Deliveroo. "La dark city n'est pas le modèle que nous souhaitons pour notre ville. Nous refusons d'entrer dans cette course folle à instantanéité. Nous refusons de cautionner la précarisation des travailleurs. Des alternatives existent avec un modèle social et écologique cohérent", explique-t-il sur le réseau Twitter.

Il s'est exprimé plus longuement sur le sujet chez nos confrères de Tribune de Lyon. "Je me dis que ça mérite un débat de société. C’est un débat qui doit remonter au parlement, voire même au parlement européen. C’est une manière d’alerter le législateur sur le risque de laisser proliférer ce type de commerces qui ont beaucoup d’effets négatifs", alerte le maire de Villeurbanne.

Lire le dossier de Lyon Cap' sur le sujet : les dark kitchen vont-elles avoir la peau des restaurants à Lyon ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut