L’université Jean Moulin Lyon 3. @WilliamPham

La faculté de Lyon 3 saisit la justice pour des faits de racisme et discriminations

Le syndicat étudiant Unef avait alerté sur une montée des actes et des "idées racistes, islamophobes et sexistes" au sein de l’Université de Lyon 3 la semaine dernière. En réaction, la direction de la faculté annonce avoir saisi la justice ce jeudi 21 avril pour éclaircir ces dérives.

En plein entre-deux-tours, l'Unef s'était fendue d'un communiqué le 13 avril dernier pour alerter sur une montée de "l’extrême droite et de ses idées à l’Université Lyon 3". Le syndicat étudiant y évoquait une "multiplication des actes de haine" au cours desquels des étudiants de Lyon 3 auraient été "insult[és], harcel[és], humili[és]". Ce jeudi 21 avril, à seulement trois jours du second tour entre le président sortant Emmanuel Macron (LREM) et Marine Le Pen (RN), l’Université Jean Moulin Lyon 3 informe avoir saisi la justice afin de clarifier la situation.

Les faits transmis au parquet de Lyon

"Tous les faits précis signalés ont été transmis au Procureur de la République immédiatement et les instances disciplinaires ont été saisies", précise le service communication de l'Université Lyon 3. Pour rappel, l'Unef pointait plusieurs actes auxquels certains étudiants étaient confrontés. "Des étudiantes portant le voile souffrent d’actes islamophobes et sexistes, et sont les victimes quotidiennes de militant[e]s d’extrême droite se permettant de nier le droit des femmes à s’habiller comme elles le souhaitent. D’autres, qui prennent la parole pour dénoncer ces actes, se font humilier dans les amphis sans qu’encore une fois aucune sanction forte ne soit prise", avançait le syndicat


"L’engagement de l’Université Jean Moulin Lyon 3 contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme et la haine antimusulmans sera sans faille", Éric Carpano, président de l’Université Jean Moulin Lyon 3


Un amphithéâtre occupé

En parallèle, l'Université indique que des membres de la "Cocarde étudiante", une organisation étudiante placée à l'extrême droite, a occupé de manière illégale un amphithéâtre mercredi 20 avril en fin de soirée. Pour Éric Carpano, président de l’Université Jean Moulin Lyon 3, "l’humanisme et les principes de la République ne sont pas négociables. Je ne laisserai pas notre Université devenir l’instrument de ceux qui veulent porter atteinte à ces valeurs. L’engagement de l’Université Jean Moulin Lyon 3 contre le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme et la haine antimusulmans sera sans faille". Par ailleurs, il ajoute que des dispositions ont été prises et que les lieux ont pu être libérés rapidement.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut