LA FETE DES VOISINS S'OUVRE A LA DIFFERENCE

Lancée en 2000 à Lyon pour mieux connaître les gens qu'on croise en "coup de vent" dans la cage d'escalier, l'opération a rencontré un sacré succès. Avec des retombées positives : "Comme on se connaît mieux, on s'entraide : baby-sitting, courses pour les personnes âgées...", note un des participant. Dans l'immeuble de Véronique, la cour était un sujet de discorde, désormais, "on se parle, on s'organise mieux."
Action de convivialité, la Fête des voisins est un aussi vecteur de mixité sociale. Monsieur Gault, résidant à la Croix-Rousse nous raconte : "Ça a permis de faire voir à l'ensemble du quartier que l'habitat social peut être convivial". Cette année, des associations sont de la partie. Les Communautés de l'Arche, qui offrent des lieux de vie aux handicapés mentaux, invitent les voisins pour un apéro. Bertrand Sigarol, responsable Lyon, explique : " On fait en sorte que les personnes handicapées ne soient pas exclues des fonctionnements sociaux en mettant à l'aise les gens avec la différence". "La Maison des Halles", pension de famille ouverte par Habitat et Humanisme, accueille ses voisins pour permettre à ses résidents de mieux s'intégrer dans leur environnement social. Pour Daniel Saillant d'Habitat et Humanisme : "ça permet de faire connaître notre action et d'éviter que les gens se fassent de fausses idées sur les résidants des pensions."

Faire défiler vers le haut