Le 16 décembre 2021, Bruno Bernard, le président de la Métropole, assistait à la plantation d’arbres dans une copropriété du 3e arrondissement. À terme, la Métropole souhaite accompagner une centaine de copropriétés, notamment dans les communes les moins végétalisées de son territoire. (Photo Hadrien Jame)

La Métropole de Lyon investit 5 millions d’euros pour végétaliser les copropriétés du territoire 

Dans le cadre de son plan nature présenté au mois de juin, la Métropole de Lyon s’est engagée à végétaliser le territoire, des écoles aux copropriétés, ces dernières abritant 70% des espaces verts. Au total 5 millions d’euros vont donc être investis par le Grand Lyon pour participer à la plantation d’arbres dans les copropriétés privées. 

C’est sous une fine pluie et un froid mordant que le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, présentait ce jeudi 16 décembre une nouvelle étape du grand plan nature dévoilé en juin 2021. Adossé à un budget de 44 millions d’euros, celui-ci doit permettre de végétaliser la Métropole afin de répondre à "trois enjeux essentiels : un enjeu climatique, un enjeu de biodiversité et un troisième enjeu social, car l'accès à la nature d'un plus grand nombre de personnes est essentiel". 


"La végétalisation de la métropole est le socle de ce plan nature", Pierre Athanaze, le vice-président de la Métropole de Lyon chargé de l’Environnement


"La végétalisation de la métropole est le socle de ce plan nature. On fait des efforts avec les forêts urbaines on en a déjà planté deux et on va en planter 4 autres, mais il faut aussi planter des arbres en ville", expliquait jeudi matin Pierre Athanaze, le vice-président de la Métropole de Lyon chargé de l’Environnement. Seul problème, selon la collectivité 70% des espaces verts du territoire seraient aujourd’hui situés au sein de copropriétés privées et "la seule végétalisation des espaces publics urbains engagée par la Métropole ne sera pas suffisante", précise le Grand Lyon. 

Lire aussi : Métropole de Lyon : un budget de 44 millions d'euros pour le plan nature

Les copropriétés privées abritent 70% des espaces verts

Avec ce constat en tête, les services de la Métropole de Lyon ont donc décidé d’investir massivement pour aider les copropriétés privées à planter des arbres sur leurs terrains. Au total, 5 millions d’euros, issus du plan nature, seront donc consacrés à cette action, "l’une des plus importantes de ce plan", faisait valoir Bruno Bernard à l’occasion de la plantation de plusieurs arbres dans une résidence du 3e arrondissement gérée par Grand Lyon Habitat. 

Le projet de végétalisation de la résidence Abbé Boisard, dans le 3e arrondissement, comprend la plantation d'une vingtaine d'arbres. (Photo Hadrien Jame)

Concrètement, grâce à cette enveloppe conséquente la collectivité pourra couvrir 30 à 65% du montant total des travaux engagés par les copropriétés pour planter de micros forêts urbaines. L’aide de base fixée à 30% évoluera par pallier en fonction de plusieurs critères : + 20%, si la copropriété est située dans une commune déficitaire en couvert végétal ; + 5%, si des arbres fruitiers sont plantés ; + 10% si des arbres et arbustes plantés ont le label "végétal local". 


"Nous voulons créer une canopée pour arriver à l’équivalent de la surface du Parc de la Tête d’or", François Thevenieau, le président de Grand Lyon Habitat


Une aide similaire est également proposée aux bailleurs sociaux, avec une grille allant de 35% à 50%, et évoluant selon les mêmes critères que pour les copropriétés privées. À titre d’exemple, la Métropole de Lyon a signé une convention avec Grand Lyon Habitat pour la végétalisation de 10 résidences, réparties sur trois communes, et qui accueilleront 113 arbres et 104 arbustes, dont 38 fruitiers. 

"On a besoin de nature partout"

C’est ainsi que du 113 au 119 cours Gambetta, les habitants de la résidence Abbé Boisard, verront pousser sous leurs fenêtres un petit îlot vert au cours des prochaines années. Une première tranche de travaux engagée lors de l’hiver 2020 a déjà permis la plantation de 10 arbres, qui sont en train d’être rejoints depuis quelques jours par 10 autres pins sylvestres, tilleuls ou encore érables.

Entre 2020 et 2021, Grand Lyon habitat a ainsi planté plus de 200 arbres, un chiffre que le bailleur ambitionne de porter à 900 d’ici 2026, "nous voulons créer une canopée pour arriver à l’équivalent de la surface du Parc de la Tête d’or" explique François Thevenieau, le président de l'organisme. "On a besoin de nature partout et ça coûte moins cher de planter un arbre ici que sur la voirie. Donc je suis heureux de cette convention", appuie Bruno Bernard, qui espère densifier ce projet avec les bailleurs, "l’accès à la nature étant un besoin essentiel pour le bien-être". 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut