Pompiers
© Tim Douet

Le jeune garçon de 11 ans percuté à la sortie de l'école par un conducteur d'une voiture dans l'Isère est décédé

Un jeune garçon de 11 ans avait été percuté le 1er avril en sortant de l'école. Il traversait un passage piéton lorsqu'il a été percuté par le conducteur d'une voiture à Sassenage, dans l'Isère. Hospitalisé, il n'a malheureusement pas survécu.

Quel drame. Renversé sur un passage piéton, en sortant de l'école, par un conducteur d'une voiture le 1er avril à Sassenage (Isère), un enfant de 11 ans est malheureusement décédé des suites de ses blessures à l'hôpital de Grenoble, d'après Le Dauphiné Libéré.

Un homme de 27 ans conduisait le véhicule. Il a été mis en examen le 3 avril pour "violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité et de prudence" ainsi que pour "blessures involontaires ayant entraîné une incapacité supérieure à trois mois par conducteur de véhicule terrestre à moteur". Puis il a été placé sous mandat de dépôt et écroué. Avec la mort du garçon, l'homme de 27 ans va également être poursuivi pour "homicide involontaire".

3 commentaires
  1. Benjamin69 - ven 9 Avr 21 à 21 h 42

    On se dit que la voiture n'a plus sa place place en ville en dehors des usages obligatoires. Il est temps d'arrêter le massacre.

    1. Limas69 - sam 10 Avr 21 à 13 h 52

      Ce n'est pas la voiture qui est responsable mais son conducteur !

      Il arrive que des piétons soient mortellement fauchés par des cyclistes ... et là personne n'incrimine le vélo !

    2. Cyrano421 - dim 11 Avr 21 à 10 h 12

      Comment ça la voiture n'a plus sa place ? Pas d'accord avec vous. Elle a sa place, justement, mais c'est aux gens d'en faire un usage modéré ou de faire attention à ce qu'il se passe autour d'eux.
      Il y a des abus de la voiture. A une époque, j'allais travailler avec 4 amis en voiture. On se partageait les frais, on pouvait discuter, c'était plus convivial et ça nous limitait les frais. De nos jours, les gens sont plus égoïstes, c'est chacun pour soi. Actuellement, nous avons internet que nous n'avions pas à l'époque. Il est plus facile, avec, de trouver des gens de son coin qui vont travailler au même endroit ou presque et aux mêmes heures. Ensuite, il faut que tous, automobilistes, piétons, cyclistes, ... comprennent que nous devons circuler ensembles.
      Mais nous avons toujours besoin de l'auto en ville. Des artisans vont dépanner en ville, comment vont-ils faire si on leur interdit l'accès et c'est ce qui est en train de se passer en ce moment. Je le sais, je le vois puisque je suis moi-même technicien et que je me déplace avec mon véhicule atelier. J'ai le droit comme les livreurs, avec un disque de stationnement spécial de stationner sur la majorité des places de livraison mais d'autres automobilistes nous prennent la place alors qu'ils n'ont pas le droit, la ville nous met des bâtons dans les roues alors que faire ? Et les camions qui viennent vous livrer ? Tout le monde a sa place mais c'est à chacun d'être raisonnable et de faire attention.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut