(Photo d’illustration de Philippe HUGUEN / AFP)

Le risque d'allergie aux pollens de bouleau est élevé à Lyon ce mardi 12 avril

Comme chaque année, le retour du printemps marque aussi  le début d’une période compliquée pour les allergiques. Pollens d’aulne, de frêne, d’ambroisie ou encore de Bouleau se succèdent au fil des mois. Depuis ce week-end, ce sont ces derniers qui sont de retour et leur concentration est très forte en ville.

Le vent qui balaye la région lyonnaise depuis le début de la semaine a de quoi piquer les yeux et faire éternuer un certain nombre de Lyonnais. En effet, avec lui se déplacent les nombreux pollens présents aux sols depuis ce week-end et qui perturbent le quotidien des allergiques. Depuis ce week-end, le risque d'allergies aux pollens de bouleau est ainsi repassé à un niveau élevé à Lyon. La ville est en alerte de niveau 3 jusqu’à ce mardi 12 avril, ce qui correspond selon l’Atmo, l’organisme chargé de mesure la qualité de l’air, "à un niveau où tous les allergiques au pollen concerné souffrent de pollinose".

Les pollens de bouleau ne sont pas les seuls présents dans l'air lyonnais, on retrouve aussi ceux de platane, qui représentent un risque moyen d’allergie et les pollens de frêne, également installés en ville, mais qui ne représentent actuellement qu'un risque faible pour les allergiques, selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA).

Conseils pour se protéger

Pendant cette période, il est recommandé aux personnes allergiques ou sensibles d’éviter de se rendre à la campagne ou dans les espaces verts où la concentration de pollens est plus importante. L’association Asthme et Allergies conseille également de rouler les fenêtres fermées en voiture, de ne pas faire sécher son linge dehors, ou encore de se rincer les cheveux avant de se coucher après une promenade.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut