Les avocats en grève

C'est du n'importe quoi ! A Lyon, elle a commencé à parler avant même que les bâtonniers soient dans la salle, c'est quand même incroyable ! En quelque sorte, elle a inventé l'enterrement sans les corps...elle n'a pas attendu l'arrivée du cerceuil.

LC : N'y-a-t-il pas eu concertation avec la profession ?

HCD : Non ! Le peu de considération que la ministre nous a montré est honteux. Il n'y a aucune concertation sur le projet, et un manque total de discussion sur l'avenir. Quand on embute quelqu'un, on prévoit quand même un ascenseur, un fauteuil roulant, non ? Elle, elle est arrivée comme un bulldozer ! Dans une amputation de ce genre, on anticipe. Or, en l'espèce, rien. La décision a été mécanique et automatique.

Propos recueillis par Guillaume Lamy

>> A noter : malgré la grève des avocats, les consultations gratuites tant à l'Ordre (42, rue de Bonnel, 3e) qu'au Palais de Justice (67, rue Servient, 3e) sont intensifiées ce jeudi 29 novembre.

à lire également
Faire défiler vers le haut