Opéra de Lyon (©Franchelle Stofleth-Aderly)

Les grands moments de la saison 2022-2023 de l’Opéra de Lyon 

Pas moins de onze opéras et six spectacles de danse seront proposés lors de cette saison 2022-2023 à l’Opéra de Lyon, auxquels il faut ajouter une vingtaine de concerts de l’orchestre de l’Opéra de Lyon qui fêtera ses 40 ans. Une saison riche à venir. 

La saison 2022-2023 de l’Opéra de Lyon a d’abord cela de particulier qu’il s’agit de la première à être entièrement construite par Richard Brunel, le nouveau directeur de l’institution arrivé en septembre 2021, en remplacement de Serge Dorny resté 18 saisons en place. Outre l’installation de Richard Brunel, l’Opéra de Lyon connaît aussi l’arrivée d’un nouveau directeur musical, Daniele Rustioni, qui fait bouger les lignes. 

Place au "romantisme"

Avec son arrivée aux commandes de l’orchestre, qui fête cette année ses 40 ans, l’opéra prend une nouvelle direction, laissant derrière lui le répertoire du XXe siècle, cher à  Kazushi Ono, pour revenir au "romantisme". "Cela change inévitablement la sonorité de l’Orchestre. Les répertoires de l’Opéra de Lyon ont été très spécifiques, notamment tournés vers la modernité ces dernières années : je suis encore surpris de me dire que Rigoletto ou Tosca n’avaient pas été donnés depuis plus de quarante ans, et Tannhäuser depuis plus de cinquante ans. Pour le public, ces œuvres sonnent pour la première fois", confie ainsi Daniele Rustioni pour présenter cette nouvelle saison. 

En 2022 et 2023, les amateurs d’Opéra pourront donc profiter de 11 représentations. Du Tannhäuser de Wagner mis en scène par David Hermann, au Moïse et Pharaon de Gioachino Rossini mis en scène par Tobias Kratzer, en passant par Les Noces de Figaro de Mozart mis en scène par Olivier Assayas sous la direction musicale d’Alexandre Bloch ou encore L’arche de Noé de Benjamin Britten mis en scène par Silvia Costa, la programmation de cette nouvelle saison s’annonce riche. Les spectateurs pourront également assister, entre autres, aux représentations de Mélisande, d’après Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck et Claude Debussy, du Château de Barbe-Bleue de Béla Bartok et de La Maison du crime (Bluthaus), de Georg Friedrich Haas – Claudio Monteverdi. 

40 ans de l'orchestre de l'Opéra de Lyon

Du côté de la musique, qui occupera forcément une place importante cette saison en raison du 40e anniversaire de l’orchestre, les mélomanes pourront profiter d’une vingtaine de concerts lors desquels seront jouées des compositions de Beethoven, Wagner, Schoenberg, Strauss, Bach, Schumann ou encore Verdi.  Par ailleurs, en décembre et janvier il ne faudra pas louper les récitals au piano de Nikolaï Lugansky (Beethoven, Franck, Debussy, Rachmaninov) et François-Frédéric Guy (Chopin) qui s’annoncent déjà comme deux temps forts de la saison. 

Enfin, une saison à l’Opéra de Lyon ne serait pas complète sans aborder la danse. En 2022 et 2023, six créations seront proposées au public de l’institution lyonnaise, du Théâtre de Vénissieux, du Toboggan de Décines et de la Biennale d’art contemporain, dans un lieu qui reste à définir. Le ballet proposera notamment une interprétation de la Belle au bois dormant en novembre, avant que deux de ses danseurs ne montent sur scène avec trois danseurs du Pockemon Crew pour présenter Contrappunto. Pour lancer la saison, à la rentrée la scène sera occupée par The Collection, une création d'Alessandro Sciarroni pour le ballet de l'Opéra, qui proposera "une expérience perceptive extrême sur les multiples variations d’une forme traditionnelle jusqu’au vertige".

Le détail de la programmation est à retrouver ici.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut