LIFTING APRES LES MEETINGS !

des poches sous les yeux. La campagne creuse des écarts dans les sondages, mais creuse aussi des rides sur les visages. Joli paradoxe de regarder ces professionnels du discours se fatiguer au fur et à mesure qu'ils nous promettent une France... plus en forme.

Ségolène Royal s'impose un rythme infernal, Besancenot est rapide comme un colis express et Sarkozy va aussi vite qu'un gyrophare. C'est une campagne musclée, où la vitamine C permettra de gagner l'Elysée. A fond ! A fond ! A fond ! Tous ne sont pas des sprinteurs mais parmi les douze finalistes, il n'y a pas d'amateurs, pas de bourricots...

D'ailleurs ils sont tellement pressés de franchir la ligne d'arrivée qu'ils grillent allègrement les limitations de vitesse...

Toute cette énergie au service de la démocratie, cela mérite sans doute plus de respect que de quolibets. Ils font des heures sup pour nous parler des 35 heures, ils mouillent la chemise pour nous parler de citoyenneté, de solidarité. A travers eux s'expriment la diversité des idées, un nuancier républicain sans doute unique dans un monde adepte de la bipolarité... Avec leurs militants et la foi de leur engagement, ils défendent une République qui a mal à ses articulations. Ils ont donné un coup de jeunesse à cette présidentielle, même s'ils y ont laissé un peu de la leur...

Espérons seulement que le vainqueur ne prendra pas 5 ans pour se reposer !

à lire également
A deux pas de l'Hôtel de Ville de Lyon, Yann Cucherat et Gérard Collomb ont inauguré ce samedi leur local de campagne devant environ 200 personnes. Le maire de Lyon, désormais candidat à la présidence de la Métropole, a loué son bilan. Pour s'inscrire dans la continuité.
Faire défiler vers le haut