Vue de Fourvière après avoir gravi les 365 marches © Lorène Paul

Lyon : 25 décembre 1937, la ficelle des morts est fermée

Pendant une trentaine d'années, Lyon a eu sa "ficelle des morts", un funiculaire qui ferma ses portes le 25 décembre 1937. Pourtant, le tunnel continua d’être utilisé la nuit...

À quelques pas de Saint-Paul, à la fin de la rue Juiverie, une cour intérieure est fermée aux curieux par une première grille. Au fond, une porte massive de métal barre un tunnel. Il s'agit de l'ancienne ficelle des morts ! Un funiculaire reliant Saint-Paul aux cimetières de Loyasse à partir de 1900.

Il prit rapidement son surnom puisqu'il était utilisé pour transporter des cercueils et leurs occupants jusqu'à leur dernière demeure. À l'origine, le projet était une concession attribuée à un certain Monsieur Cornillon, mais le coût de fonctionnement du funiculaire était tel que sa faible fréquentation ne permettait pas de le couvrir. La compagnie chargée de son exploitation est liquidée dès 1901, la ligne est alors assurée par les Omnibus et Tramway de Lyon, mais reste impossible à équilibrer financièrement. Le 25 décembre 1937, la ficelle des morts est officiellement fermée.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le tunnel reste accessible et sert d'abri lors des bombardements. Les installations sont démontées dans les années 50. Des projets de réouvertures sont par la suite annoncés, notamment par Louis Pradel, mais rien ne fut concret. La ville va devoir faire face à un étrange usage des lieux : la nuit, certains viennent y pratiquer des messes noires. La ficelle des morts est alors définitivement fermée par une lourde porte.

Faire défiler vers le haut