Lyon : 512 postes supprimés chez Renault Trucks

Mardi 28 avril, la direction de Renault Trucks SAS a annoncé sa volonté de supprimer 591 postes en restructurant son organisation commerciale dans le but d'augmenter son efficacité et de réduire ses coûts.

Renault Trucks, filiale du groupe suédois Volvo en France, prévoit parallèlement la création de 79 postes, ramenant la perte à 512 emplois. Les services administratifs de l’organisation commerciale situés au siège à Saint-Priest et Vénissieux seront les plus touchés par cette restructuration.

"Un pur plan financier"

"Ce projet, qui ne touche pas les forces de vente, prévoit le maintien de tous les sites de fabrication de camions, et de leurs composants, en France, et n'affecterait pas les postes d'agents de production", indique la direction en soulignant qu'il serait "mis en œuvre avec la volonté de limiter autant que possible le nombre de départs contraints".

Il s’agit du deuxième plan social en deux ans effectué par la société. En effet, dès mars 2014, la direction de Renault Trucks avait annoncé la suppression de de 508 postes, dont 319 dans l’agglomération lyonnaise mais sans licenciement sec au final.

Le groupe annonçait, à l'automne, sa volonté de restructurer son organisation, dans le cadre d'une stratégie d'amélioration de son efficacité et de sa rentabilité entre 2013 et 2015.

Renault Trucks SAS emploie 8.900 personnes en France, les effectifs français de Volvo s'élevant au total à 12.000 salariés. Les sites de l'agglomération lyonnaise comptent 5.400 employés.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut