justice

Lyon : assigné à résidence, un radicalisé introuvable

Un ressortissant algérien, radicalisé et condamné pour apologie du terrorisme, reste introuvable depuis deux mois.

Où se trouve ce ressortissant algérien, condamné pour apologie du terrorisme et considéré comme radicalisé ? Depuis deux mois, cet homme est introuvable, selon nos confrères de France Bleu.

Le 18 mars, il est condamné par le tribunal correctionnel de Valence à un an de prison et dix ans d'interdiction du territoire français pour avoir posté plusieurs messages sur les réseaux sociaux faisant l'apologie de Daech. L'homme est alors déjà sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français suite à une précédente condamnation pour violences conjugales. Après ce deuxième jugement, il est donc amené dans le centre de rétention administrative de Lyon.

L'homme fait appel et le juge des libertés et de la détention choisit de l'assigner à résidence. La préfecture de la Drôme et le parquet de Lyon ont fait appel de cette décision. Cette dernière a été confirmée par la cour d'appel de Lyon. L'homme, qui devait pointer tous les jours au commissariat de Valence, ne s'est jamais présenté aux policiers et reste introuvable.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut