Le député du Rhône Bruno Bonnell, à l'Assemblée nationale, le 27 juin 2017 © Tim Douet
Bruno Bonnell à l’Assemblée le 27 juin 2017 © Tim Douet

Lyon. Bruno Bonnell : "Il y a clairement une prime au sortant sur ces élections régionales Auvergne-Rhône-Alpes"

Bruno Bonnell, le candidat LREM aux élections régionales d'Auvergne-Rhône-Alpes, était l'invité de la matinale de Radio Classique.

L'invité politique de Guillaume Durand, mercredi 24 mars, sur Radio Classique, était le député de la 6e circonscription du Rhône, Bruno Bonnell. Il s'exprime sur Manuel Valls, Emmanuel Macron, la Covid-19, ls élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, où il est candidat pour LREM.

Sur Manuel Valls
(avec qui il partage le fait d'être d'origine catalane)

"Je dis toujours que si un homme n'est pas capable de se réinventer, il continuera sur les mêmes lunes. C'est quelqu'un qui peut apporter au débat d'idées quelque chose."

Sur la candidature d'Emmanuel Macron  à la présidentielle 2022

"Quand on a été capitaine dans la tempête, on reste capitaine quand il faut continuer à relancer la France. "

Sur la stratégie européenne de vaccination en Europe

"Il n'y a pas, pour le moment, d'Europe politique organisée. Chaque Etat reste souverain et a une stratégie. Il y a autre chose qui marche en revanche : la mobilisation autour de la vaccination. Quoi qu'on en dise, 55 usines qui vont tourner 24h/24 en Europe pour l'Europe pour produire du vaccin c'est quand même une grande victoire."

Sur Marine Le Pen

"(Elle) fait du déchirement national, qui est l'inverse de que qu'elle dit, le Rassemblement national, c'est-à-dire qu'on commence à chercher des responsables partout, des coupables partout et on dit tout le temps : "y'a qu'à, faut qu'on". Ce n'est pas le moment d'utiliser la Covid comme un argument pour encore plus essayer de gagner, par populisme, des voix futures à la présidentielle. Ça me parait assez décalé."

Sur le confinement

"Arrêtons utiliser un mot pour pour un autre. Un confinement est quelque chose de très précis et là on n'est pas en train de dire qu'on a fait un confinement soft ou un confinement qui n'en est pas un. Les mesures sont des mesures de ralentissement, de freinage, comme d'ailleurs en Ile de France et dans les Hauts-de-France, où les gens dans la rue me disent "on n'est pas vraiment en confinement". Nous, on a vous a encore donné plus de responsabilité. Il faut être agile, on ne peut pas être dogmatique sur la Covid en disant c'est comme cela et pas autrement." 

Sur la tenue des élections régionales

"Je pense que si on peut aller faire des courses essentielles, comme c'est le cas aujourd'hui, si on peut sortir dans la rue pour aller se détendre, si on peut sortir avec un masque pour aller travailler, on peut voter. La logique du conseil scientifique serait de dire : allez passer une demi-heure dans une queue, à distance, lavez-vous les mains, votez, rentrez chez vous. C'est quelque chose qui ne me paraît pas complètement incohérent avec ce qu'on fait aujourd'hui."

Sur Najat Vallaud-Belkacem et Laurent Wauquiez

"Il y a clairement une prime au sortant sur ces régionales (Auvergne-Rhône-Alpes, NdlR). Je suis candidat contre le président sortant et, par définition, je pars pour gagner. Comment gagner ? Par le rassemblement large. Je crois que la différence, c'est que moi, j'ai comme aboutissement d'être président de cette région, lui, comme étape d'être président de cette région. Comme d'ailleurs Mme Najat Vallaud-Belkacem, c'est-à-dire que l'idée est de se servir de cette région comme un tremplin pour d'autres élections futures. Vous savez, il y a une élection mythique où il y a beaucoup d'appelés, et heureusement, très peu d'élus."

4 commentaires
  1. JANUS - mer 24 Mar 21 à 10 h 32

    Le capitaine a accentué lui-même la tempête !

  2. Galapiat - mer 24 Mar 21 à 15 h 04

    Bonnell, il continue à parader sur les chaines TV, à vouloir imposer l'idée qu'il est l'homme de la situation , pour une autre politique, discours REM que l'on a expérimenté ?!! IL donne son avis sur tous les autres candidats, la vaccination, le confinement, oubliant de faire preuve d'un peu de modestie vu les lits, les vaccins, que la France de Pasteur n'est pas fichue d'en produire un, mais c'est trop sérieux pour lui confier la Région . Et pendant ce temps Laurent Wauquier , lui, œuvre pour la région.

    1. bill bob - jeu 8 Avr 21 à 10 h 51

      En même temps, Wauquiez est président de la région , Bonnel est simple candidat. On voit pas bien comment il pourrait "oeuvrer" pour la région plus que le patron de la région lui même...

      1. Galapiat - jeu 15 Avr 21 à 15 h 06

        @bii bob::Bonnell pourra toujours tenter le record de parution dans les médias. qu'il cesse de se glorifier avant la bataille n'ayant aucun bilan à présenter.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut