Lyon : contre l'obligation vaccinale, elle pirate le serveur des HCL et génère de faux QR codes

Opposée à l'obligation vaccinale, une femme ingénieur des HCL a piraté le serveur informatique de l'hôpital Edouard-Herriot en 2020. Elle a notamment généré des QR codes comportant des injures.

Le 9 septembre dernier, une femme aurait piraté le serveur informatique de l'hôpital Edouard-Herriot à Lyon pour protester contester l'obligation vaccinale imposée par son employeur. La suspecte, ingénieure aux HCL au moment des faits, se serait introduite dans le serveur informatique de l'établissement dans le but d'en retirer des fichiers et de les remplacer par des "QR codes injurieux", précise la Direction départementale de sécurité publique du Rhône (DDSP).

Une plainte déposée par l'hôpital

Elle aurait d'ailleurs présenté un faux pass sanitaire au moment de réintégrer son poste, duquel elle avait été suspendue durant la procédure disciplinaire dont elle faisait l'objet. Après une plainte déposée par l'hôpital, des enquêteurs ont pris le relais. Une fois en garde à vue, la femme a reconnu les faits qui lui sont reprochés, en se justifiant d'un refus de principe de la "contrainte vaccinale" et d'une surcharge de travail. Libérée, elle a reçu une convocation pour une reconnaissance de culpabilité prévue en septembre 2022.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut