Lyon investira dans ses piscines

Thierry Braillard, adjoint aux sports de Lyon, a annoncé, en fin de matinée, les investissements de la Ville en matière balnéaire. " Il nous faut entre 1500 et 3000 m2 de piscine supplémentaire à Lyon, si nous voulons nous hisser au niveau des grandes villes compétitives européennes ". La mairie de Lyon cible " le million d'entrées " contre 697 000 aujourd'hui. " Et si Laure Manaudou veut réaliser des records, elle est la bienvenue à Vaise qui a été mise aux normes ". Dont acte.

2009-2010 : rénovation totale de la piscine du Rhône

Coût : 20 millions d'euros.

Côté bassin nord, création d'une patinoire mobile.

Côté bassin sud : piscine chauffée (panneaux solaires) + espace balnéo

La piscine du Rhône sera ouverte 365 jours/365 (contre 3 mois aujourd'hui).

2010-2011 : centre nautique du Confluent

Coût : 12 millions d'euros.

Création de 2 bassins : un 25x20 et un autre de 400m2 réservé au ludique

Création d'un espace balnéo et de salles de sport.

2012-2013 : la surprise du chef !

La mairie a annoncé la création d'un grand centre aquatique de loisirs été-hiver au coeur d'un espace vert dans Lyon (Gerland ?, caserne Sergent Blandan ?...) ou dans l'agglomération (OL Land à Décines ?). Jeux d'eau, toboggans, bassin olympique, bassin ludique et bassin d'apprentissage sont prévus.

à lire également
Michel Havard, Georges Fenech, Najat Vallaud-Belkacem et Philippe Meunier © Tim Douet (montage LC)
L’année 2017 a laissé sur le carreau de nombreux élus et ministres. Les obligeant parfois à reprendre le cours d’une carrière professionnelle laissée en jachère, voire jamais construite. Si le matelas du cumul des mandats a amorti des chutes, certains heurtent le mur du réel. Tour d’horizon des battus et des recasés.
Faire défiler vers le haut