Cantine
© Romain Perrocheau / AFP

Lyon : le ministre de l’Agriculture saisit le Préfet sur le menu unique sans viande

Sur Twitter, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie a annoncé, ce dimanche, qu’il avait saisi le Préfet du Rhône sur la mise en place d’un menu unique sans viande à dans les cantines des écoles de Lyon.

Une nouvelle étape est franchie dans la polémique sur l’instauration temporaire d’un menu unique sans viande dans les cantines scolaires lyonnaises à la rentrée, le 22 février. Après une réaction indignée du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter, c’est au tour de son collègue du gouvernement Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, de réagir, ce dimanche. Sur le même réseau social, il clame "Arrêtons de mettre de l’idéologie dans l’assiette de nos enfants !". Il en profite pour annoncer avoir saisi le Préfet du Rhône sur la question.

De son côté, le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, ne cesse de répéter que cette décision n’a rien à voir avec de l’idéologie, mais est seulement liée aux contraintes sanitaires dans les cantines. Il rappelle d’ailleurs à l’envi que Gérard Collomb, ancien membre du gouvernement, avait pris la même décision à l’issue du premier confinement.

5 commentaires
  1. JANUS - dim 21 Fév 21 à 14 h 32

    Le sectarisme des khmers pastèques est indigeste !

  2. Abolition_de_la_monnaie - dim 21 Fév 21 à 16 h 39

    Les lobbys sortent la grosse artilleries ! 😀

    Julien Denormandie : "Arrêtons de mettre de l’idéologie dans l’assiette de nos enfants !"

    Ha ? Parce que "manger obligatoirement de la viande n'est pas une idéologie" ?
    Surtout que le sans viande est momentané et lié à des problèmes logistiques... Mais peut-être que lui et le préfet saisi vont mettre à disposition leur logistique (l'armée ?) pour chauffer les plats à la demande ou installer des cantines plus grandes et cloisonnées avec purificateurs d'air ? Non ? Ha zut, c'est dommage... 😀

    Quant au : "il faut que les pov'enfants privés de viande dans leur famille de pauvre y aient accès dans les cantines",
    peut-être que là encore leur idéologie de lobbyistes pourrait se pencher sur "résoudre le problème de la pauvreté" au lieu de s'en servir de prétexte pour défendre le chiffre d'affaires des producteurs d'animaux mis au monde pour l'abattoir !

    Et pour la viande(animaux) qui devrait être obligatoirement bio au lieu d'être gavée de soja transgénique venant de l'autre côté de la planète, on en parle ? 🙂

    - En fait, ceux qui vont se faire bouffer au final, ce sont "les verts", à force de communiquer comme des niais - 😀

  3. Meritocratierepublicaine - dim 21 Fév 21 à 18 h 24

    Étonnant que personne ne se pose la VRAI question!
    En quoi un menu unique doit forcément être sans viande? Y a t il un problème sanitaire à servir du jambon?
    Je ne vois pas de problème sanitaire, mais un problème politique... qui dépasse le covid et le bio ou pas bio 🍉 Rassurez moi les cantines de Lyon sont régie par les lois républicaines et laïques? Pas par des préceptes religieux?non?

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 21 Fév 21 à 19 h 15

      Il faudrait demander à l'équipe de Gérard Collomb qui a fait la même chose dans le passé... Eux au moins on est sûr que ce n'étaient pas des "verts" ! 😀

  4. Matthieu - dim 21 Fév 21 à 21 h 21

    Si le préfet commence à diriger la ville, il peut faire dégager ces pistes cyclables ridicules que personne n'utilise comme au quai Charles de Gaulle.

    Si il a le temps de mettre le projet stupide de téléphérique aux oubliettes, itou pour les logements sociaux à la part dieu

    Et puis il peut remettre de l'ordre à la Guillotière, à la Duchère, dans le 8ème.

    En fait, il faut le préfet à l'hôtel de ville à plein temps

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut