Lyon : le permis en toute liberté

Le permis de conduire, un examen redouté par beaucoup à cause de sa difficulté et de son coût. Pourtant, des alternatives aux auto-écoles classiques existent. C’est le cas de l’entreprise de deux jeunes Lyonnais, au nom évocateur.

“Lepermislibre” n’est pas une auto-école au sens classique du terme. Même si une formation conventionnelle y est dispensée, le vrai intérêt se trouve dans la formule "libre". Dans ce cas, l’auto-école se transforme en une plateforme de mise en relation entre un élève et un moniteur indépendant, pour que la personne puisse passer son permis en "candidat libre" en toute sérénité. Une formule qui n’est pas nouvelle, mais très peu utilisée car fastidieuse administrativement et qu'il est difficile de trouver des moniteurs indépendants. C’est précisément sur ces deux points qu’interviennent Lucas Tournel et Romain Durand, les deux créateurs de l'entreprise "Lepermislibre".

Via leur site Internet, ils se proposent de faciliter les démarches administratives en fournissant des documents préremplis aux élèves, mais aussi de les mettre en relation avec des moniteurs indépendants rattachés à l’entreprise. Pour le Code de la route ? Exactement la même chose. Fini le temps où il fallait passer des heures enfermé dans les locaux de l’auto-école à visionner en boucle des VHS qui tournent sur un vieux poste de télévision. Là, les élèves peuvent pratiquer directement chez eux, dans les mêmes conditions, le stress et le déplacement en moins. Principal avantage de la formule candidat libre : la réduction de 50 % de la facture, avec un permis qui se négocie aux alentours de 600 euros.

"Nous sommes arrivés dans une période où beaucoup de métiers sont à repenser entièrement avec Internet. C’est aussi le cas pour les auto-écoles, qui ont très peu évolué depuis des dizaines d’années. Le Web permet de réinventer le concept, d’autant plus que maintenant les jeunes ont tous grandi avec un smartphone ou des tablettes. Que les deux univers se rencontrent était inévitable", explique Romain Durand.

Pas de totale autonomie

"Ce n’est pas parce que l’élève pratique depuis chez lui qu’il est en totale autonomie. Nous suivons ses résultats et entretenons une correspondance avec lui par mail. S’il le veut, il peut aussi venir dans nos locaux. Il y a un vrai suivi dans la progression et, si l’élève est démissionnaire, nous le relançons par mail pour l’encourager et lui dire de ne pas abandonner", lâche Lucas Tournel.

"On apporte juste les outils et les personnes pour gérer une formation au permis de conduire en candidat libre. Une fois que les deux ont été mis en contact, le moniteur aura une obligation de conseil. À chaque séance, il sera aussi noté par l’élève. Cela forgera une sorte d’e-réputation, qui l’aidera, ou pas, à renouveler son panel d’élèves", explique Lucas.

Concurrence déloyale ?

Avec l’arrivée de deux nouvelles formules pour passer le permis de conduire à Lyon, les auto-écoles conventionnelles restent sur la défensive, par crainte de voir débarquer une concurrence déloyale au vu des tarifs.

"Nous ne sommes pas là pour révolutionner le métier. Les auto-écoles peuvent aussi s’inscrire sur le site Internet. Elles pourront alors réserver elles aussi des moniteurs en cas d’absence, ou au contraire d'en proposer en cas de période creuse. C’est une relation gagnant-gagnant", termine Romain.

Faire défiler vers le haut