(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Lyon : le plan blanc déclenché dans les HCL pour faire face à la 5e vague de Covid-19

Alors que le taux d’incidence a dépassé la barre des 600 ce lundi 6 décembre dans le Rhône, les Hospices Civils de Lyon ont annoncé le déclenchement d’un plan Blanc dans les hôpitaux lyonnais pour réorganiser leur activité face à l’afflux de patients aux urgences. 

Devant l’augmentation très rapide du taux d’incidence dans le département du Rhône au cours des derniers jours, les hôpitaux lyonnais ont pris la décision d’adapter leur activité pour faire face à l’afflux de malades dans les services d’urgence. Actuellement pointé à 602 pour 100 000 habitants, sur une semaine, le taux d’incidence n’a jamais été aussi élevé depuis la 2e vague de Covid-19 dans le Rhône, en octobre 2020. 

Du fait d’un fort taux de vaccination des plus de 12 ans dans le département, 96,3 %, "l’atténuation de l’impact hospitalier" a longtemps été de mise, selon les Hospices Civils de Lyon, qui voient désormais "le nombre de patients hospitalisés en raison d’un diagnostic de Covid-19" croître "fortement" depuis "deux semaines". De 51, au 17 novembre, le nombre de patients testés positifs au covid-19 et hospitalisés dans les HCL est passé à 168 en 15 jours. Ce lundi 6 décembre, 52 d’entre eux occupaient des lits de réanimation.  

Déprogrammer certaines activités

L’afflux de ces patients, combiné à celui des malades "se présentant aux urgences pour d’autres raisons, et nécessitant une hospitalisation non programmée" et a des "difficultés de recrutement" a poussé les HCL a déclencher un plan Blanc ce lundi. Une mesure qui va donner la possibilité aux hôpitaux lyonnais "d’armer progressivement des capacités complémentaires de soins critiques, permettant notamment d’accueillir un afflux plus important de patients atteints de la Covid-19" grâce à la déprogrammation de certaines activités.


"Une tension importante dans le fonctionnement du CHU", Hospices Civils de Lyon


Dès la semaine dernière le directeur des HCL, Raymond Le Moign, laissait entendre que cette décision était sur la table alors que selon lui il y actuellement trois catégories de patients hospitalisés en soins critiques ou en hospitalisation conventionnelle. Il y a actuellement "1/3 de patients qui ne sont pas vaccinés, 1/3 de patients vaccinés mais qui présentent un profil de vulnérabilité ou de fragilité - des patients immunodéprimés -, et 1/3 de patients vaccinés pour lesquels on arrive au bout de leur processus de protection immunitaire et qui sont éligibles au rappel vaccinal", nous expliquait Raymond Le Moign jeudi dernier.

Alors que la pression se fait aussi ressentir dans les services de pédiatrie, l’institution lyonnaise a également actionné un plan local hivernal de niveau 3 à l’Hôpital Femme Mère Enfant de Bron. Un niveau d’alerte qui va lui permettre d’armer plus de lits de réanimation pédiatrique grâce à la déprogrammation "de l’activité médicale et chirurgicale pédiatrique, hors urgence", précisent les HCL dans un communiqué.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon  : la 5e vague s'accélère et l'incidence passe la barre des 600 dans le Rhône (graphique)

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut