Lyon : le réseau TCL impacté par les chutes de neige

Le réseau TCL a été fortement impacté par les chutes de neige de cette nuit. Ce samedi 13 février au matin, c'est le flou sur la circulation des transports en commun lyonnais.

Les chutes de neige de cette nuit perturbent le trafic des transports en commun ce samedi 13 février sur la métropole de Lyon. TCL avait annoncé la veille que ses bus ne circulaient plus par mesure de sécurité. Ce matin, il est difficile de savoir ce qu'il en est exactement.

Sur le site du réseau de transports en commun lyonnais, la rubrique "Infos Trafic" annonce des "perturbations" jusqu'à 10h ce matin, précisant seulement que "la neige et le verglas perturbent les lignes de bus et de tramway". Impossible de savoir dans quelle mesure les lignes sont impactées, et si certaines ne circulent plus. Le standard du service téléphonique Allô TCL affirme de son côté qu'aucune perturbation n'impacte le réseau, et que toutes les lignes de tramway, bus, métro et funiculaires circulent normalement.

Faut-il croire le standard ou le site internet ? Sur les réseaux sociaux, de nombreux usagers se plaignent de ne pas avoir vu leur bus passer et de ne pas avoir plus d'informations. de la part de TCL.

8 commentaires
  1. raslebol69 - sam 13 Fév 21 à 10 h 54

    Il ne leur en faut vraiment pas beaucoup pour dire qu'ils ne peuvent plus rouler. Comment fait-on dans les pays du nord ou d'Europe centrale?

    1. K-L - sam 13 Fév 21 à 11 h 20

      Dans les pays cités, les véhicules de transport en commun sont équipés de pneus adaptés à ces conditions météorologiques particulières (tout comme les villes de France qui sont soumises à des conditions hivernales sévères)

      Sur Lyon, pour 2 malheureux jours où il y a de la neige (et encore une petite partie de la journée), l'investissement dans des pneus "neige" n'aurait aucun intérêt.

      Si l'on rajoute à cela le fait que les Lyonnais (Métropole comprise) ne savent, pour la plupart d'entre eux, pas rouler sur la neige et ne sont pas équipés, le résultat est que soit les bus sont bloqués par les mecs et les nanas qui se sont mis en travers, soit qui leur sont rentrés dedans, il vaut mieux cesser les frais et rentrer les véhicules dans les dépôts.

      1. Limas69 - sam 13 Fév 21 à 11 h 32

        Oui, vous avez raison, c'est toujours de la faute de l'autre !

        1. K-L - dim 14 Fév 21 à 8 h 06

          Limas69 : non, ce serait pareil à Nice tout comme ça l'a été à Madrid. Vous cherches des polémiques là où il n'y en a pas.

      2. Abolition_de_la_monnaie - sam 13 Fév 21 à 12 h 12

        @K-L
        les pneus coûtent cher et c'est donc un problème de rentabilité monétaire.
        La formation des conducteurs coûterait plus cher et donc... c'est encore un problème monétaire.
        🙂

        1. K-L - dim 14 Fév 21 à 8 h 07

          Abomachintruc : non, c'est une question de logique, tout simplement, une caractéristique précieuse dont vous manquez visiblement (entre autres tares nécessitant l'intervention d'un psychiatre ceci dit).

          1. Abolition_de_la_monnaie - dim 14 Fév 21 à 10 h 44

            ça respecte la charte de ce site votre commentaire ? 😀
            On a le droit de traiter de malade mental un intervenant ?

            Donc on notera surtout que plutôt que reprendre les arguments de l'autre, vous avez versé dans l'insulte. Comme tout bon extrémiste.

  2. JANUS - dim 14 Fév 21 à 11 h 46

    "Comme tout bon extrémiste" "Vous et d'autres" sic

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut