Lyon : les agriculteurs attendent pour savoir s'ils bloquent jeudi

Les agriculteurs se sont réunis à la Porte du Valvert, à proximité du tunnel sous Fourvière de Lyon. Ils attendent désormais l'issue d'une réunion pour savoir quelle suite donner au mouvement et s'ils bloquent à nouveau la ville jeudi.

Durant toute la journée, les agriculteurs ont bloqué les axes majeurs menant à Lyon. Ce mercredi soir, une partie du cortège s'est réunie à la Porte du Valvert, avant le tunnel de Fourvière.

Contacté par Lyon Capitale, Pascal Girin, président de la FDSEA, confie qu'ils attendent désormais de savoir quelle suite ils vont donner au mouvement : "une réunion se tient actuellement au ministère de l'Agriculture, nous prendrons une décision quand la délégation sortira". Aujourd'hui, ils se sont mobilisés pour demander un meilleur rendement de leurs exploitations, qu’industriels et distributeurs leur permettent de récolter les fruits de leur travail. "En fonction de ce qui se passe ce soir au ministère, nous verrons si nous continuons de maintenir le mouvement cette nuit et demain, mais aussi si les cortèges du sud et du nord se réunissent", précise Pascal Girin.

À 18h10, plusieurs accès étaient toujours coupés, comme l'A6 entre Anse et Porte de Valvert en direction de Lyon, l'A466 à hauteur de Quincieux en direction de Lyon, ou bien encore l'A42 dans les deux sens. Sur ce secteur, un automobiliste a renversé deux agriculteurs en forçant un barrage (lire ici).

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 27 novembre 2019

    Tout ça pour... du fric.
    Ce bel outil qui fait notre "civilisation"... 😀
    Vivement que ça s'effondre. ça aurait été plus intelligent de faire une transition pacifique, mais apparemment la guerre commerciale ne l'entend pas de cette oreille. Assumons.
    🙂

  2. Georges Marchais - 27 novembre 2019

    Mais ils se prennent pour qui ces gens !
    Allez, suppression des aides PAC, et des allocations.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut