Lyon : les bacs de la rue Herriot retrouvés et ce n'est pas glorieux

Les bacs à fleurs de la rue Édouard Herriot à Lyon étaient devenus le symbole du greenwashing, vont-ils être celui du gaspillage ? Ils viennent d'être retrouvés par des riverains qui ont moyennement apprécié leur stockage dans le parc Blandan. 

Décidément, le maire de Lyon, Gérard Collomb ne va pas réussir à se débarrasser du dossier des bacs à fleurs de la rue Édouard Herriot. Malgré une concertation publique qui s'était opposée majoritairement à l'installation de ces bacs sur les voies de bus et pistes cyclables, la mairie avait choisi de maintenir une opération annoncée à 600 000 euros.

On connaît la suite, la rue Herriot a été considérée comme dangereuse par les cyclistes, les passagers des bus se sont retrouvés dans les bouchons et le projet est devenu un symbole d'un verdissement qui n'avait pas été assez réfléchi et où l'avis des citoyens n'avait pas été écouté. 

Sur demande de la métropole, la ville de Lyon avait accepté de retirer les bacs à fleurs pour permettre le retour des aménagements cyclables sur Herriot. On se demandait désormais ce qu'allaient devenir les structures en bois. Interrogée par Lyon Capitale, la mairie avait expliqué qu'elles seraient utilisées dans des projets pédagogiques pour les écoles.

En attendant, s'ils connaissent un jour ce destin, ils ont été remisés en plein air dans un coin du parc Blandan. Une situation qui ne plaît guère aux habitants à proximité qui ont posté une photo sur le groupe Facebook "Riverains du parc Blandan", où l'on peut voir les bacs commencer à se dégrader et noircir.

Le texte qui accompagne le cliché est sans équivoque : "Savez-vous ce que sont devenus les bacs à fleurs  qui avaient fait polémiques dans la rue Édouard Herriot, les fameuses "Gérardinières" ? Ils ont atterri dans notre beau parc, en partie haute. Cette zone qui devait être aménagée par la Ville de Lyon et qui est encore en friche... tout comme le château d'ailleurs (ce sera l'objet d'un prochain post). Est-ce que la municipalité a des projets pour ces bacs en bois ? Notre parc n'est ni une décharge ni un entrepôt municipal".

Celles qui sont désormais surnommées les "Gérardinières" n'ont sans doute pas encore fini de faire parler d'elles. 

11 commentaires
  1. Jol - sam 13 Juin 20 à 10 h 55

    on peut supposer qu'il ya eu une recher che de lieu de stockage temporaire
    pas de quoi en faire un fromage

  2. JANUS - sam 13 Juin 20 à 11 h 35

    Comme Flamby, Gégé pourra dire "c'est pas cher", ce sont les lyonnais qui paient !

  3. Gonedu304 - sam 13 Juin 20 à 12 h 51

    Je suis prêt à en accueillir chez moi, ce sera parfait pour un potager. Plutôt que de les détruires ou de les laisser à l abandon autant qu'ils servent aux citoyens !

  4. Galapiat - sam 13 Juin 20 à 14 h 00

    Encore le résultat de décisions imbéciles prisent sous la pression verte, le meilleur arrive avec M6/M7.
    un grand merci à GG la science.

  5. Jol - sam 13 Juin 20 à 14 h 48

    c'était pas une mauvais idée
    et ca pourra etre réutilisé c'est pas detruit c'est stocké
    je vois que pas mal de gesn demarrent au quart de tour

  6. Gerland - sam 13 Juin 20 à 14 h 59

    Des bacs ont été mis dans le parc de Gerland. Ils sont magnifiques. Bêtise de les avoir mis rue Herriot mais le principe de bac transportable est un très bon investissement. Il ne faut pas aller trop vite pour les replacer sans concertation comme ce qui s’est déjà passé...

  7. Josette Dorel - sam 13 Juin 20 à 15 h 41

    600000 e !!!!certains ont du se gaver...le commerce va disparaitre en ville on ne peut plus se garer....vous l'avez voulu et avec les "verts " vous allez en reprendre une couche....

  8. Jol - sam 13 Juin 20 à 18 h 36

    le commerce en ville avec les transports en commun c'est super
    par contre il faut effectivement garder un équilibre des extremes ce serait pas top pour la metro et ses habitants

    1. Galapiat - dim 14 Juin 20 à 0 h 31

      Jol- c'est bien !!faut se limiter 3 sous vêtements et encore.

  9. Les lyonnaises - dim 14 Juin 20 à 10 h 03

    Si ces bacs sont réutilisés c'est parfait, mais si il finissent par "pourrir" au fond d'un parc du 3eme arrondissement : NON ! Notre arrondissement n'est pas la solution à tous les problèmes inhérents d'une mauvaise gestion de la ville par les élus locaux.

  10. raslebol69 - dim 14 Juin 20 à 20 h 14

    Les esprits chagrins auraient-ils voulus qu'ils soit discrètement détruits? Cette zone du parc n'est pas encore réaménagée, il fallait rapidement trouver un lieu de stockage pendant le confinement, le chois de cette solution provisoire est celui du bon sens!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut