Lyon : les Berges du Rhône ouvertes, pourquoi le parc de la Tête d'Or devrait rester fermé le 11 mai

Le département du Rhône est dans le vert. Les parcs et jardins peuvent ouvrir à nouveau. Mais ils ne vont pas forcément tous ouvrir tout de suite. C'est la collectivité qui gère chaque parc qui décide. Ainsi, le parc de la Tête d'Or, à Lyon, par exemple, devrait rester fermé lundi. Explications.

Petit-à-petit, Lyon va se déconfiner à partir du lundi 11 mai. Cette date est très attendue par tous. Jeudi, le Rhône est passé dans le vert. Ce qui signifie, notamment, que les parcs et jardins peuvent ouvrir à nouveau le 11. Ils peuvent seulement. Ils ne vont pas tous être ouverts tout de suite. C'est la collectivité qui gère chaque parc qui décide.

Tête d'Or et Gerland FERMES

Ainsi, à Lyon, les parc gérés par la ville de Lyon vont rester fermés lundi, selon France 3. La ville ne souhaite pas ouvrir tout de suite les parcs qui accueillent une ou plusieurs aires de jeux pour enfants. Ils ouvriront progressivement à partir du 13 mai.

En conséquence, toujours d'après France 3, les principaux parcs de la ville, ceux de la Tête d'Or, Sergent-Blandan de Gerland, resteront fermés lundi 11 mai.

Parilly, Lacroix-Laval et les Berges OUVERTS

La décision est différente pour les espaces gérés par la Métropole de Lyon. Ainsi, seront ouverts le 11 les parcs de Parilly, Lacroix-Laval et Miribel (sauf plage et baignade, lire ici).

Les berges du Rhône et de la Saône seront également ouvertes lundi. Mais prudence. "Nous comptons sur la responsabilité des habitants. Si nous constations des personnes se regroupant sans respecter les règles imposées à juste titre par le gouvernement : pas + de 10 et 1m de distance, nous serons malheureusement contraints de les refermer", souligne David Kimelfeld, le président de la Métropole de Lyon, à Lyon Capitale.

Lire aussi : Lyon : les berges du Rhône, de Saône et des parcs ouverts bientôt avec un mais

à lire également
Après un week-end où les chiffes autour de l'épidémie de coronavirus COVID-19 n'ont pas été mis à jour, ce lundi 29 juin montre une importante baisse des hospitalisations dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.  
1 commentaire
  1. psl - 10 mai 2020

    d’un côté il n’est pas vital d’aller dans un parc,d’un autre côté, c’est l’endroit le moins risqué en ville.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut