(Photo by GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Lyon : les étudiants en médecine mobilisés dans le centre de dépistage du Palais des Sports

Le centre de dépistage de Gerland va faire appel aux étudiants de médecine de 4e année de Lyon Sud pour faire passer des tests. Cette initiative inquiète.

Le Palais des Sports de Gerland compte faire appel à des étudiants de Lyon Sud, en 4e années de médecine, pour faire passer des tests PCR. Le centre de dépistage espère mobiliser 15 à 20 étudiants par semaine sur 8 à 12 semaines sur la base du volontariat.

Cette initiative ne semble pas plaire à tous les concernés, un communiqué co-signé par les Élus UFR de Lyon Sud, Gaelis et l’ANEMF proclame "nous nous sommes mobilisés sans hésitation lors de la première, puis de la deuxième vague. Cette fois, nous disons non".

Les organisations étudiantes expliquent que faire passer des tests durant une semaine, le centre demande aux étudiants une contribution sur cinq jours, "ne fais pas partie des rôles des médecins". Cette semaine, qui compte comme un stage, est une semaine de moins pour la formation en hôpital. Elles pointent du doigt une décision avant tout économique, "les HCL se permettent de faire des économies en n’employant pas de personnel dédié à ces tâches de dépistage".

Les organisations étudiantes doutent également du caractère volontaire de cette mission. L’ensemble de la promotion de Lyon Sud devra obligatoirement suivre une formation, théorique et pratique dès le 13 janvier.

Interrogé par France 3, le professeur Laurent qui dirige le centre de dépistage de Gerland, estime que cette semaine a des vertus pédagogiques, par exemple dans le rapport aux patients. Un élu de l’UFR de Lyon Est, dont les étudiants ont été sollicités par le centre auparavant, affirme que les retours des étudiants sont positifs.

Faire défiler vers le haut