Epandage de pesticides dans le nord de la France en 2014 © Denis Charlet / AFP
Epandage de pesticides dans le nord de la France en 2014 © Denis Charlet / AFP

Lyon : les Verts ratent leur dossier pour faire interdire le Roundup 720

Le tribunal administratif de Lyon a choisi de maintenir l'autorisation de mise sur le marché du Roundup 720 pour un motif de procédure. L'auteur de la requête n'a pas justifié "de sa qualité pour agir en justice au nom d’Europe Ecologie - Les Verts".

Dans un courrier du 20 août 2018, Europe Ecologie les Verts avaient demandé à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) d’abroger l’autorisation de mise sur le marché du Roundup 720, un pesticide, "de façon à ce que ce produit ne puisse plus être commercialisé par la société Monsanto". Faute de recevoir une réponse positive, l'affaire a donc terminé devant le tribunal administratif de Lyon.

Ce dernier a rejeté pour motif de procédure la requête présentée par M. Bayou, porte-parole national d’Europe Ecologie - Les Verts. En effet, selon le tribunal administratif de Lyon : "M. Bayou n’a pas démontré, avant la clôture de l’instruction, l’existence d’une décision du bureau exécutif d’Europe Ecologie-Les Verts le mandatant pour présenter une telle requête. Le tribunal a en conséquence accueilli la fin de non-recevoir présentée par la société Monsanto et rejeté la requête, par son jugement n° 1808739 du 19 novembre 2019, sans se prononcer sur le fond du dossier".

Déjà saisi par le Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRIIGEN), le tribunal administratif de Lyon avait annulé, par un jugement du 15 janvier 2019, la mise sur le marché du Roundup Pro 360.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut