Lightning Cloud, de Jérôme Donna, place des Célestins – Fête des lumières 2019 © Muriel Chaulet / Ville de Lyon
Lightning Cloud, de Jérôme Donna, place des Célestins – Fête des lumières 2019 © Muriel Chaulet / Ville de Lyon

Lyon : une manifestation contre la Fête des lumières

Samedi, près de 300 personnes étaient réunies sur la presqu'île pour protester contre la Fête des lumières.

Selon Le Progrès, les "anti" Fête des lumières ont défilé samedi soir en marge des animations. Ils se sont donnés rendez-vous au pont Lafayette pour protester contre la tenue de cette Fête réunissant près de 2 millions de personnes venues du monde entier, chaque année.

Ils ont défilé sur la presqu'île entre Cordeliers et la place de la République avant de se disperser autour de 21 heures. La manifestation était surveillée par la police qui craignait d'éventuels débordements, notamment de la part d'activistes du groupe assimilé à l'ultra-gauche, "Extinction Rebellion".

En dehors de ces événements, samedi soir, la police a interpellé six individus pour différents motifs, rébellion, état d'ivresse sur la voie publique, port d'armes prohibées (couteau) et vol de téléphone portable.

à lire également
Ce jeudi 13 février, nouvelle journée de grève contre la réforme des retraites. À Lyon, la manifestation partira de la place Louis Pradel. Elle impactera des lignes TCL le long de son parcours dont la C3. 
15 commentaires
  1. psl - 8 décembre 2019

    ils n’ont pas la lumière à tous les étages

  2. negr - 8 décembre 2019

    Vous exagérez avec votre article. Ce pourrait s'assimiler à de la diffamation, ou bien alors c'est une faute journalistique, vous n'avez pas bosser vos dossiers. Extinction Rébellion n'est pas de l'ultragauche, c'est un mouvement écologiste dont le mode d'action est la désobéissance civile non violente. Je vous rappels que si les faucheurs d'OGM n'avait pas adopté cette stratégie, aujourd'hui nous aurions certainement tous des OGM dans nos assiettes. D'autant plus que ce mouvement se veut totalement inclusif, apartisan et pacifiste. La fête des lumières est la grand'messe de la consommation touristique et de la destruction de la planète. C'est la fête à Air BNB et aux spéculateurs immobiliers. C'est la fierté de la Métropole de Lyon qui rêve de devenir une métroplole mondiale en méprisant et chassant ses habitants actuels. C'est la fête de l'argent, des inégalités et de la ville-entreprise gérée par les pdg Collomb-Kimelfed. Salutation, Messieurs, Dames du capital.

    1. Vbil - 9 décembre 2019

      C est normal c est Lyon Capitale. Des journalistes de haut vol qui cherchent n'importe quelle info pour en faire un attrape couillons.

    2. vieux caladois - 9 décembre 2019

      pourquoi tant de haine pour une fête de tradition religieuse ? il est vrai que pour vous la Greta est une madone...

      1. Abolition_de_la_monnaie - 9 décembre 2019

        La vieille garde n'aime pas qu'on vienne lui rappeler que cette fête n'est qu'une illusion de lumières, qui ne fait que rarement réfléchir, qui engendre du gaspillage de ressources (transports, matériel d'installation, etc), qui appelle "Prairie Ephémère" un champs de plastiques, qui vont finir en décharge pour les générations futures.
        De la saleté intégrale et aimée par les visiteurs ! (comment peut-on en arriver là sinon avec une destruction de l'esprit critique)
        quant à la partie religieuse, qui sait, si on arrête de mettre des lumignons, la peste va revenir ? 😀

        1. vieux caladois - 9 décembre 2019

          vous avez eu une permission de sortie ? ou vous vous êtes échappé ? vous avez raison : vous n'êtes qu'une illusion

  3. renaud pierre - 8 décembre 2019

    Heu... C'est quoi cet article ? Les mots d'ordres et motivations de la manifestation c'était quoi ? Extinction Rebellion faisant partie de l'Ultra-Gauche ? Si 5 mn de discussion avec un policier vous suffisent pour faire un papier, aussi court soit il, méfiez vous, vous allez finir sur BFM.

  4. RASLEBOL69 - 8 décembre 2019

    On peut savoir pourquoi ?
    Tout le monde peut être contre tout et n'importe quoi mais faut argumenter un peu...
    Moi je suis contre la guerre parce-que c'est moche.

    1. vieux caladois - 9 décembre 2019

      c'était peut-être une performance cachée de la fête...

  5. Galapiat - 9 décembre 2019

    tu n'aimes pas, c'est ton droit , mais respectes ceux qui aiment et surtout fait pas Caguer.

  6. vieux caladois - 9 décembre 2019

    la prochaine manif c'est pour l'interdiction de Noel

  7. nicobt23 - 9 décembre 2019

    donc extinction rebellion qui veut que les gens écoutent la science, c'est de l'ultra-gauche?
    être écologiste, c'est ni de droite ni de gauche, c'est de bon sens à l'heure actuelle!

    d'ailleurs dans un monde à 3 degrés, l'économie sera bien pourrie et nos vies aussi! pour éviter ca les politiques seraient bien inspirées de promouvoir l'économie verte pour créer de l'emploi responsable et juste et protéger la planète!

    Léa Meyer, il faut arrêter de dire n'importe quoi la!

  8. Galapiat - 9 décembre 2019

    Nicobt23:::relis ou lis donc Claude Allègre et son imposture climatique, loin des prédicateurs imbéciles et incultes.

  9. lisa mona - 9 décembre 2019

    La fête traditionnelle du 8 décembre a beaucoup perdu avec la fete des lumières .Ne peut on dissocier dans le temps les illuminations du 8 décembre (lumignons aux fenêtres, belles vitrines , procession aux flambeaux) accessibles aux familles avec enfants , de la fête des lumières ,ce spectaculaire évènement drainant cette immense foule triee par les forces de sécurité guidée par des panneaux entrée et sortie ? Donc une fête des lumières a un autre moment de l année.

    1. vieux caladois - 9 décembre 2019

      c'est une idée à réfléchir : la séparation entre la célébration traditionnelle du 8 décembre et la gigantesque fête électronique de performances lumineuses et musicales

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut