Trottinette Lime place Bellecour

Lyon : même avec un abonnement, les trottinettes Lime sont hors de prix

L'opérateur de location de trottinettes Lime lance un abonnement à Lyon. Pour 5,99 euros par semaine, il est possible de ne plus payer de frais de déverrouillage, mais derrière cette annonce, le service reste toujours particulièrement cher.

D'ici la fin de l'année, seuls deux opérateurs de trottinettes devraient avoir le droit d'opérer à Lyon. La ville va lancer un appel à candidatures et fera son choix parmi ceux qui y répondront. En attendant, les loueurs rivalisent d'imagination pour attirer l'attention sur eux et convaincre de nouveaux clients.

Dernier en date, Lime qui lance son LimePass dans toute l'Europe, dont Lyon. Pour 5,99 euros par semaine, il est possible de profiter des trottinettes sans devoir payer à chaque fois les frais de déblocage (1 euro par déverrouillage). Lime précise que cette formule fonctionne durant sept jours consécutifs, sans tacite reconduction (un bon point).

Néanmoins, les utilisateurs devront toujours payer les frais de location, calculés en fonction des minutes d'utilisation. C'est là que les choses se corsent, puisque ce type de service reste particulièrement cher avec une minute facturée 0,22 euro.

Ainsi, avec l'offre d'abonnement, un trajet de 15 minutes sera facturé 3,3 euros contre 4,3 sans la formule (15 minutes fois 0,22 euro + 1 euro de frais de déblocage). Un utilisateur qui prendra une lime quinze minutes, deux fois par jour, pendant sept jours fera des économies : 52,19 euros avec l'abonnement pour quatorze trajets durant une semaine, 60,2 euros sans abonnement pour la même chose durant la même durée.

Une bonne trottinette à moins de 400 euros

Néanmoins, cette somme reste élevée quand on la ramène au prix d'une bonne trottinette. Une Ninebot ES2 est ainsi vendue 400 euros. Dans ce contexte, il suffit donc d'une dizaine de semaines pour que l'achat soit plus intéressant que la location pour un utilisateur actif. Une vingtaine de semaines pour un utilisateur qui ferait autour d'une location par jour (et qui ne ferait pas d'économie en s'abonnant).

Par ailleurs, la formule de Lime repose sur un bon vieux procédé commercial : l'envie de rentabiliser son abonnement en réalisant plus de locations que d'habitude. Reste qu'il faudra toujours payer la tarification à la minute. Derrière les arguments marketings se cachent une réalité : ceux qui veulent se déplacer ainsi ont tout intérêt à acheter une trottinette. La location reste un service qui peut rapidement coûter cher.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
1 commentaire
  1. Els Uego - 14 janvier 2020

    Vous avez tout compris, c'est pour les gogos

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut