Nuit Debout Lyon
© Tim Douet

Lyon : Nuit Debout veut reprendre du service

Un an après les premiers rassemblements "Nuit Debout" pour s'opposer à la loi travail et faire émerger de nouvelles idées, un rassemblement était de nouveau organisé place Guichard ce vendredi soir. Selon des participants, près de 400 personnes seraient passés faire un tour sur la place pour échanger, notamment sur l'écologie ou l'égalité hommes/femmes.

Place Guichard. À Lyon, c'est là que les rassemblements Nuit Debout ont pris leur quartier il y a tout juste un an. Pendant les mois d'avril et de mai, plusieurs centaines de personnes se rassemblaient chaque nuit avant que le mouvement n'en vienne à s'essouffler et à prendre une forme différentes avec des rassemblements plus ponctuels. Afin de "relancer le débat dans l’espace public et de rester mobilisé, autour de projets communs et dans la continuité" du mouvement Nuit Debout, un appel a été lancé pour organiser un nouveau rassemblement ce vendredi soir. Sur la place Guichard, près de 400 personnes seraient passées pour écouter les thématiques évoquées en assemblée populaire ou pour prendre part à des ateliers débats. Un groupe de personne était également chargé d'aller à la rencontre des passants pour recenser leurs problèmes sociaux et personnels afin de les transmettre en vue des prochaines assemblées. Dès 17 heures ce samedi, le noyau dur du mouvement à Lyon appelle à un nouveau rassemblement sur la place Guichard. Si la pluie est trop forte, le mouvement a prévu de se déplacer un peu plus loin sous des halles couvertes. Des plans pour se rendre sous ces halles devraient être laissé sur la place Guichard dans l'espoir que ceux qui souhaitent prendre part à Nuit Debout aient les moyens de le faire, même sous la pluie.

à lire également
Pas d'image
Du local du Gud au rassemblement organisé par Nuit debout en passant par les identitaires de la Traboule, les militants des extrêmes ont été placés sous vigilance policière en ce dimanche soir électoral à Lyon. Mais ce lundi, la préfecture refuse de communiquer sur d'éventuels débordements.
Faire défiler vers le haut