Réaménagement du boulevard Vivier-Merle (dessin d’archi)

Lyon Part-Dieu : de la fumée tunnel Vivier-Merle ? C'est normal !

Ces prochains jours, de la fumée pourrait être aperçue à proximité du tunnel Vivier-Merle, dans le quartier de Lyon Part-Dieu.

Après 18 mois de travaux, le tunnel Vivier-Merle va rouvrir en mars dans le quartier de Lyon Part-Dieu. L'ouvrage a été prolongé de 118 mètres afin de libérer de l’espace en surface pour les piétons, les transports en commun et les vélos.

Ces prochains jours et jusqu'au 28 février, plusieurs tests vont être effectués à l'intérieur de la structure, notamment pour vérifier la sécurité. “Cette période, appelée marche à blanc, permet à l’exploitant de s’approprier l’ouvrage et d’en tester toutes les configurations possibles, comme s’il était en exploitation. Pendant cette période, le tunnel Vivier-Merle reste évidemment fermé à toute circulation”, précise la métropole de Lyon. 

Des tests liés à la sécurité incendie et l'évacuation des fumées seront effectués à cette occasion. Une épaisse fumée blanche pourra être aperçue à proximité du tunnel ces prochains jours pendant des sessions d'une vingtaine de minutes. Tout sera parfaitement normal et cette fumée est présentée comme non toxique.

Une fois l'ensemble des opérations réalisées et la conformité de l'infrastructure confirmée, une date de réouverture sera donnée. Le trafic reprendre alors sur le secteur, après dix huit mois où une partie s'est évaporée. Vivier-Merle sera donc attentivement scruté pour voir si le trafic et la pollution reprennent encore plus fort qu'auparavant.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut