Illustration

Lyon : rassemblement des organisations de jeunesse devant la préfecture ce jeudi

Dans le cadre d’un mouvement national, huit organisations de jeunesses et étudiantes appellent à un rassemblement devant la préfecture du Rhône, dans le 3e arrondissement de Lyon, ce jeudi, à partir de 11h.

Des organisations de jeunesses lyonnaises, syndicats étudiants comme l’UNEF et Solidaires, et représentants jeunes de plusieurs partis de gauche, communistes, Insoumis, socialistes, appellent à un rassemblement à partir de 11h, ce jeudi, devant la préfecture du Rhône. Cette action s’insère dans une mobilisation nationale.

Les organisateurs rappellent que les jeunes se prennent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire, "22 % des jeunes actifs sont actuellement au chômage, plus d’un étudiant sur six est en situation de décrochage, le retard scolaire ne cesse de s’accumuler, et des dizaines de milliers de jeunes sont obligés de se tourner vers des organismes de distributions alimentaires. La précarité de nos situations, couplée avec le manque de perspectives quant à notre avenir, plonge de plus en plus de jeunes dans une détresse psychologique".

Selon eux, face à cette situation, les mesures du gouvernement en faveur de la jeunesse "ne sont pas à la hauteur". Ils regrettent par exemple qu’aucun plan d’urgence n’ait été assorti au nouveau confinement.

Pour parer à la situation de détresse des jeunes, les manifestants proposent une multitude de dispositifs :

Pour les étudiants : un plan d’urgence de 1,5 milliard d’euros contre la précarité étudiante, la réouverture à 50 % des universités, l’embauche de personnel éducatif.

Pour les lycéens : la fin de parcoursup, la non-pénalisation des stages non réalisés au lycée, un plan de recrutement d’enseignants.

Pour l’emploi des jeunes : l’ouverture du RSA pour les jeunes de moins de 25 ans, la suppression des contrats précaires, l’interdiction des rémunérations inférieures au SMIC pour les services civiques, apprentissages, stages, un plan de recrutement pour les jeunes dans la santé, l’éducation, les transports et l’énergie.

Faire défiler vers le haut