saisie de cocaïne
@DR

Lyon : trois ans de prison pour le livreur de cocaïne du Vatican

Cinq ans après les faits, le conducteur de la voiture diplomatique du Vatican qui transportait de la cocaïne a été condamné à trois ans de prison. Son complice, passager de la voiture, est toujours en fuite.

Il y a près de cinq ans, deux Italiens étaient interpellés lors d'un contrôle routier au niveau d'un péage près de Chambéry, au volant d'une voiture diplomatique du Vatican. A bord, quatre kilos de cocaïne et environ 200 grammes de cannabis récupérés en Espagne et en route pour Rome, une marchandise évaluée à 261 261 euros.

Le chauffeur, Luca Di Dio, a été condamné par le tribunal correctionnel de Lyon à trois ans de prison, aménageables. D'après Le Progrès, ce n'est pas la première fois que cette voiture du Vatican faisait la navette entre le Vatican et les dealers. Les juges d'instruction de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lyon n'ont pas réussi à remonter jusqu'au destinataire de la drogue, malgré quatre ans de recherches, déplore le quotidien. Luca Di Dio a, lui, accusé un certain "Marco" pendant le procès. La voiture appartenait à un évêque argentin, proche conseiller du pape François précise Le Progrès. Mais l'Argentin n'a pas été inquiété en raison de son âge avancé, pas plus que le Vatican. Le passager de la voiture, en fuite, a été condamné à deux ans fermes.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut