Badges (39 19), numéro d’urgence contre les violences faites aux femmes © Eric FEFERBERG / AFP

Lyon : un 5e logement mis à disposition pour les femmes battues

Depuis 2013, la ville de Lyon met à disposition quatre logements pour les femmes victimes de violences conjugales. Un cinquième va être confié prochainement.

Dans une délibération adoptée ce lundi, le conseil municipal a confié à l'association M.A.S (Mouvement d'action sociale) la gestion d'un cinquième logement pour mettre à l'abri les femmes victimes de violences conjugales. Depuis 2013, l'association a pu mettre à l'abri 24 femmes et 23 enfants dans ces logements, a expliqué Thérèse Rabatel, adjointe au maire de Lyon en charge de l'Égalité femmes-hommes. “Ces logements, dont l'adresse est secrète, sont agréables à vivre et bien situés, ce qui n’est pas si simple a trouvé dans notre parc immobilier. Ils ont permis d’accompagner ces femmes dans leurs démarches, leurs soins, et vers une vie nouvelle”, a-t-elle précisé. 

Selon Céline Faurie-Gauthier, en 2018, les intervenants de la ville de Lyon ont reçu 178 femmes victimes de violences conjugales. Et 92 pour le seul premier semestre de l’année 2019. “Nous devons nous associer aux actions de sauvetage des femmes en danger. Il s'agit bien de sauvetage. Mettre à disposition nos logements c'est bien. Mais il va falloir faire plus. Pourquoi ne pas imaginer des logements chez les familles, en Airbnb ? Tout doit être mis en œuvre pour aider. Les femmes menacées doivent partir le plus loin possible. Mettons en place des partenariats avec d'autres villes pour offrir à ces femmes et leurs enfants et un hébergement au quotidien. Car celles qui sont seules ne peuvent pas s'en sortir”, a plaidé l'élue municipale. Puis de conclure : “la puissance publique doit passer du côté des femmes victimes”. 

En plus de ces logements, l'association M.A.S met à disposition 44 téléphones “grave danger” dans l'agglomération pour permettre aux femmes d'appeler rapidement les secours.

4 commentaires
  1. Georges Marchais - 29 janvier 2020

    Et pour les hommes ?

    1. val - 29 janvier 2020

      pour les hommes battants ? ...il y a la prison

  2. Georges Marchais - 1 février 2020

    Et pour les hommes battus ?

    L'hypocrisie est toujours le premier sport de France.

    1. Galapiat - 1 février 2020

      Battus ? Vé, couillon , nous avions un cadre technique, homme bien sous tous rapport, qui revenait régulièrement le lundi, visage griffé! Son chat était une sale bête ? A moins que?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut