Lyon : un nouveau lieu pour faire revivre des légumes de culture oubliés

Un institut botanique russe, le plus grand conservatoire de semences du monde, va ouvrir à côté de Lyon, à Charly, sa première antenne à l’étranger. Des légumes rustiques vont ainsi être ressuscités.

Grâce à la mémoire russe des semences, des légumes et des végétaux de culture oubliés vont être ressuscités… dans le Rhône, d’après Le Monde. En effet, le plus grand conservatoire de semences du monde, Vavilov, est basé en Russie. Et il va ouvrir sa première antenne à l’étranger, à côté de Lyon, à Charly, sur un terrain de quatre hectares.

L’ouverture est prévue le 11 avril. L’antenne rhodanienne comprendra un centre de documentation, une pépinière et une boutique. A Charly, donc. La création de cette antenne lyonnaise a pour but de "développer au maximum la biodiversité cultivée", explique à l’AFP Benjamin Canon, du fonds pour la diversité biologique De Natura, coordinateur de ce projet qui réunit entreprises, associations, collectivités ainsi que les fondations du Crédit agricole.

Toujours d’après Le Monde, l’institut russe Vavilov conserve et reproduit quelque 350 000 variétés de graines.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut