(Photo by Damien MEYER / AFP)

Lyon : une enquête ouverte par la sureté départementale pour le meurtre du métro

Dans l’affaire du meurtre d’un jeune homme de 20 ans dans le métro lyonnais, deux suspects ont été arrêtés et une enquête pour chef d’homicide volontaire ouverte.

Il est aux alentours de 00 h 15 quand des passants tentent de réanimer un jeune homme de 20 ans dans le métro « Stade de Gerland », en vain. Ce dernier vient d’être tué par des coups de couteau au niveau du thorax. Rapidement arrivés sur place, les secours n’ont pu que « constater le décès de la victime » rapporte le communiqué.

Les témoins sur place ont transmis « le signalement de deux personnes pouvant être les auteurs des faits et notamment leurs tenues vestimentaires.  » Ce qui permettra l’arrestation de deux hommes par la BAC « à proximité des lieux ». L’un est âgé d’une trentaine d’années quand le second en a tout juste vingt. « Ce sont deux personnes de nationalités étrangères […] en état d’ébriété et correspondant en tous points au signalement » poursuit le communiqué de presse. L’un des deux individus avait en sa possession « un couteau taché de sang ».

Une enquête a été ouverte du chef d’homicide volontaire et confiée à la sûreté départementale de la DDSP 69. Il faut déterminer les raisons de cet homicide et « les circonstances du passage à l’acte » . On sait seulement, pour l’heure, que la victime avait 20 ans et qu’elle était aussi de nationalité étrangère.

1 commentaire
  1. Marc LOGIER - lun 21 Sep 20 à 14 h 16

    Décidément les transports en commun de lyon ne sont pas très sûrs. Deux faits tragiques en un an rappelez-vous le fou furieux qui avait attaqué plusieurs personnes à la gare de Bonnevay fin août 2019. Dans les deux cas aucune présence de personnel TCL! caméras de "vidéoprotection" comme ils les appellent cyniquement et qui sont en fait des caméras de surveillance pour punir les contrevenants au réglement pas tellement pour sauver des vies, l'absence de personnel de sécurité de Keolis-Lyon et des TCL devrait tout de même être pointé du doigt. Car ils sont responsables de ce qui se produit dans les enceintes de leurs transports! pas un mot de condoléance non plus de leur part, rien, pas l'expression d'un regret, d'une explication qui tienne la route. Par contre ils sont fortiches pour rappeler sans cesse à coups de matraquage insupportables de messages vocaux enregistrés dans les stations dans les bus sur l'obligation de porter un masque de valider son titre de transport ou son abonnement, parfois 10 annonces en l'espace de 12 minutes j'ai eu le temps de compter à la station Charpennes. Il est vrai que dans le futur avec l'automatisation de la ligne b n'importe quel tueur aviné pourra s'en donner encore plus à coeur joie puisqu'il n'y aura même plus de conducteur. Elle est pas belle la vie dans les transports en commun lyonnais ? quel sens de la responsabilité et de l'engagement, c'est éblouissant.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut
Pub Akcelo