impot

Lyon : ville la moins imposée de France ?

A entendre Gérard Collomb, il fait bon être imposable à Lyon. La déclaration selon laquelle "les Lyonnais se sont accoutumés à l’augmentation d’impôts de 5 % au début de chaque mandat" a fait grincer des dents , mais qu’en est-il de la suivante : "nous sommes la ville la moins imposée de France" ?

Justifier les augmentations d’impôts par la baisse des dotations de l’Etat ? Le maire de Lyon le fait, et il n’est pas le seul. Tous affirment que la hausse des taxes locales est nécessaire pour compenser le moindre effort de l’Etat. C’est bel et bien le cas à Lyon, mais Gérard Collomb se défend en affirmant que les "lyonnais y sont accoutumés" et qu’ils vivent dans la "ville la moins imposée de France".

Selon une étude du Forum pour la gestion des Villes, "entre 2014 et 2015, le taux de la taxe d’habitation d’un logement lyonnais est passé de 28,55 % à 29,76 % (soit +4 %), et le taux de sa taxe foncière de 28,2 % à 29,81 % (+5,7 %)".

Quand en 2014, le taux de taxe d’habitation sur Paris s’élevait à 13.38 %, il était de 21.3 % sur Lyon. Même schéma pour la taxe foncière, taux de 13.5 % à Paris, 28.2 % à Lyon… La capitale est également imbattable sur la contribution des entreprises (ancienne taxe professionnelle) : 16,52 % contre 27.26 % sur Lyon.

D’après la même source, un couple aux revenus moyens, parents de deux enfants et propriétaire de leur logement payaient 1 100€ de taxe d’habitation sur Paris en 2014, tandis que pour la même situation à Lyon, ils devaient débourser 500€ de plus.

On peut au moins attribuer à Lyon le mérite de sa taxe foncière, dont le taux appliqué est plutôt bas, comparé à la moyenne des grandes villes françaises, hors-Paris. Marseille (41.93 %), Nantes (43.17 %), Bordeaux (43.58 %), ou Lille (40.62 %) connaissent des taux de taxe foncière bien plus élevés que Lyon (28.2 %).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut