Manif pour tous : 1500 personnes en soutien à Nicolas B.

Environ 1 500 manifestants de la Manif pour tous se sont réunis place de la Comédie (Lyon 1er), ce dimanche 23 juin vers 18 heures, pour marquer leur soutien à Nicolas B., interpellé en marge d'une manifestation contre le mariage gay. Tout s'est déroulé dans le calme... ou presque.

Partie de la place de la Comédie à Lyon, pour se terminer devant la préfecture du Rhône, la manifestation en soutien à Nicolas B. a réuni plus d'un millier de personnes ce dimanche 23 juin. Elles étaient là pour apporter leur soutien au jeune étudiant interpellé à Paris après la manifestation contre le mariage gay du 26 mai dernier. L'homme a été condamné à deux mois de prison ferme pour non-dispersion malgré sommation, entrave à la circulation et fourniture d'identité imaginaire.

Si la manifestation de soutien s'est globalement déroulée dans le calme, les esprits se sont échauffés quand la foule a commencé à se disperser, vers 20h30. Quatre personnes ont été interpellées.

à lire également
Lyon prépare, petit-à-petit, son deconfinement. Avec comme objectif le lundi 11 mai. Le 11 mai ? "Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas", a toutefois prévenu le 1er Ministre Edouard Philippe. Et le virus continue de circuler activement dans le département...
3 commentaires
  1. gercg - 24 juin 2013

    Le 8 mai 2013 à Evreux : un individu qui a passé à tabac sa femme et sa fille reçoit 8 mois de prison dont 2 mois ferme mais repart libre en attente d’un aménagement de peine ; Le 24 mai 2013 à Laon : un homme de 21 ans qui a déjà eu à faire à la Justice est condamné à 8 mois ferme pour car-jacking : il sort libre du tribunal ; Le 5 juin 2013 : un homme déjà condamné reçoit 6 mois ferme pour avoir incendié un bâtiment public : il n’est pas écroué ;

  2. gercg - 24 juin 2013

    Le 11 juin 2013 : un homme coupable de mise en danger de la vie d’autrui et de violence à l’encontre des policiers à Trappes est condamné à 8 mois de prison avec sursis ; Le 12 juin 2013 : pour l’attaque du RER D et de ses passagers, agressés, frappés, volés à Grigny : aucune peine de prison ferme n’est prononcée et relaxe pour la quasi-totalité des participants (faits cités par Fulano sur le 'Fig')

  3. Epsilon - 25 juin 2013

    Le Figaro, le journal qui ne prend pas ses lecteurs pour des cons. Beeeeeeeeeeeh

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut