Manifestation des agriculteurs : joute verbale avec le préfet du Rhône

Les agriculteurs qui manifestent ce mercredi autour de Lyon regrettent de ne pas pouvoir être reçus par le préfet du Rhône. Ce dernier a démenti avoir refusé de les écouter. 

Le 22 octobre, on avait demandé au préfet une réponse dans une quinzaine de jours. Les quinze jours sont écoulés, on n’a pas de réponse. On demandait à voir le préfet pour savoir où en est le gouvernement. On n'arrive pas à avoir de rendez-vous avec le préfet”, a dénoncé ce matin Pascal Girin, président de la FDSEA dans les colonnes du Progrès.

Pascal Mailhos, le préfet du Rhône, a répondu au responsable de la fédération agricole sur Twitter en “démentant formellement ces propos”. “Lors de la manifestation du 22 octobre, le préfet les avait reçu et s’était engagé, comme il l’a toujours fait, à les recevoir lorsqu’ils en exprimeraient le besoin. Aucune demande ne lui est parvenue à ce jour. Le préfet est pleinement mobilisé pour accompagner les agriculteurs face aux difficultés qu’ils rencontrent. À ce titre, il a effectué ce mois-ci cinq déplacements auprès des agriculteurs de la région”, a-t-il ajouté. 

Depuis ce matin les agriculteurs sont mobilisés dans le Rhône et bloquent plusieurs axes majeurs autour de Lyon pour protester contre le manque de rentabilité des exploitations.

Manif des agriculteurs à Lyon  : l’A6 fermée dès Villefranche

à lire également
Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
Une nouvelle fois, Gérard Collomb s'est opposé au scénario d'une résiliation immédiate du contrat Rhônexpress voulu par le président de la métropole de Lyon David Kimelfeld. L'élu a encore plaidé pour une médiation.
Faire défiler vers le haut