Maxime Rey : "Astrophysique (formation des galaxies) et simulations numériques" #MT180

Maxime Rey, étudiant à l'ENS de Lyon (Centre de Recherche Astrophysique de Lyon), fait partie des 13 finalistes lyonnais du concours "Ma thèse en 180 secondes". Il proposera une synthèse de ses recherches sur le milieu circum-galactique pour comprendre les échanges entre les galaxies et le milieu intergalactique à l’aide de simulations numériques. Suivez en direct sa présentation en 3 minutes le 23 mars 2021 à partir de 18 heures en cliquant ici ou sur le compte facebook de l'Université de Lyon (@UdLUniversitedeLyon). 

Cette semaine, Lyon Capitale vous présente les 13 candidats lyonnais au concours international "Ma thèse en 180 secondes".

Le candidat

Maxime Rey

Son établissement

ENS de Lyon (Centre de Recherche Astrophysique de Lyon)

Thématique de son sujet de thèse

Astrophysique (formation des galaxies), simulations numériques

Intitulé de son sujet de thèse

e milieu circum-galactique : comprendre les échanges entre les galaxies et le milieu intergalactique à l’aide de simulations numériques

Son parcours en 5 dates

2016 : Fin de classe préparatoire en Math-Physique (Lyon)
2017 : Licence 3 de Physique Fondamentale (Orsay)
2018 : Master 1 (Manchester)
2019 : Master 2 d’Astrophysique (Lyon) + Magistère de Physique Fondamentale
2019 : Début de doctorat.

L’objet de sa thèse en 3 lignes

Comparer différents modèles de formation d’étoiles et de rétroaction de galaxies dans un contexte cosmologique à l’aide de simulations numériques afin de mieux comprendre les échanges de gaz au sein des galaxies et leur formation.

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

Pendant un M2 en astrophysique passionnant, j’ai pu mener un projet dont l’objectif était de développer entièrement une simulation de supernova. J’ai été conquis par les simulations numériques, ce qui s’est combiné à mon intérêt pour les échelles les plus grandes de l’univers : la cosmologie et la formation des galaxies.

Pourquoi souhaitiez-vous participer au concours “Ma thèse en 180 secondes” ?

J’ai toujours aimé communiquer mes passions et connaissances. Lorsque je rencontre de nouvelles personnes, parler de ma recherche leur met des étoiles dans les yeux ; c’est un pouvoir formidable que de pouvoir faire rêver les gens et j’aime énormément le partager.

Comment appréhendez-vous cette finale ?

Ayant toujours été peu à l’aise lors de monologues où l’attention est portée sur moi et fournissant généralement des explications chaotiques, je suis assez serein... pour le moment.

Faire défiler vers le haut