Métropole de Lyon - Horizon 2021 : tout ce qui va changer à Décines-Charpieu

Décines-Charpieu a gagné 4 000 habitants en 10 ans, et compte désormais 28 000 habitants. Et le développement va continuer ces prochaines années avec l’extension de deux grands pôles, deux grandes friches, à l’ouest et à l’est de la commune (le site D-Side et l’OL Vallée). Tour d’horizon de tous les aménagements, projets, nouveautés à prévoir à Décines-Charpieu avec la maire de la commune, Laurence Fautra.

Après Rillieux-la-Pape (lire ici), Vaulx-en-Velin (lire ici), Caluire-et-Cuire (lire ici), Meyzieu (lire ici), Oullins (lire ici), Villeurbanne (lire ici), LyonCapitale.fr s’arrête à Décines-Charpieu, commune de 28 000 habitants de l’est lyonnais.

Décines-Charpieu a gagné 4 000 habitants en 10 ans, et compte désormais 28 000 habitants. Et le développement va continuer ces prochaines années avec l’extension de deux grands pôles, deux grandes friches, à l’ouest et à l’est de la commune (le site D-Side et l’OL Vallée).

Tour d’horizon de tous les aménagements, projets, nouveautés à prévoir à Décines-Charpieu avec la maire de la commune, Laurence Fautra.

LyonCapitale.fr : Votre commune a gagné 4 000 habitants en 10 ans. L’est lyonnais est en plein essor démographique. Décines va-t-il continuer à construire ?

LAURENCE FAUTRA. On nous demande de densifier. L’expansion sur le territoire est beaucoup fléché dans l’est lyonnais. On a des espaces, des possibilités, qui font qu’à moyen terme ces villes vont prendre beaucoup d’habitants (Vaulx-en-Velin, Décines, Meyzieu). L’est lyonnais a un enjeu, en terme économique et en densification. Ce qui veut dire écoles, gymnases, équipements publics.

On ouvre en septembre 2021 un nouveau groupe scolaire, en deux phases. On est en train de voir si on ne ferait pas qu’une phase, c’est en train d’être arbitré. C’est une nécessité. Ce que je regrette un peu, c’est qu’on est un peu seul nous les communes pour porter ces nouveaux groupes scolaires. On n’est pas trop aidé, ni par l’Etat, ni par quiconque, dans l’investissement de ces grands équipements qui coûtent cher aux collectivités. En moyenne, un groupe scolaire, c’est entre 10 et 12M d’euros. On attaque la rénovation de notre médiathèque au Toboggan. C’est un projet qui va être réalisé en début de mandat.

Pour les nouveaux logements, à Décines, on est dans une politique modérée d’accompagnement. La Métropole veut de nombreux nouveaux logements/an dans l’est. Moi, je veux bien mais j’aime bien l’équité. On ne peut pas accueillir tous ces logements. La Métropole, c’est 59 communes. Tout le monde doit prendre sa part. Il faut qu’il y ait une meilleure répartition sur le territoire. Si la Métropole veut que nos communes accueillent davantage, c’est gagnant-gagnant. Il faudra trouver les leviers financiers pour nous accompagner et nous aider. On ne pourra pas porter ce développement tout seul. On est dans les clous, on respecte, on est un bon élève. Mais il ne faut pas que cela devienne un cercle vicieux. C’est ce que je dis aux promoteurs, je veux m’assurer que derrière, au niveau des écoles, des infrastructures, ça suive. Bâtir oui, mais bâtir intelligemment.

A l’ouest de la ville, un nouveau quartier de 11 hectares prend forme petit à petit, « D-Side ». Où en est ce projet ? Qu’est-ce qui va voir le jour ces prochains mois ?

Sur l’entrée de Décines Ouest, entre le tram T3 et l’avenue Jean-Jaurès, on a grand pôle « D-Side » (sur 11 hectares). Un site bienveillant, un site totalement inclusif, avec déjà une résidence intergénérationnelle avec des personnes porteuses de handicap, des jeunes étudiants, des jeunes actifs, des séniors. Avec des parties communes et tout ce petit monde cohabite et s’entraide dans les moments difficiles. On est aussi très fiers d’avoir obtenu le label 100 % inclusif (un label visant à lutter contre les ruptures de parcours des personnes en situation de handicap). D-Side, le but c’est de faire en sorte que ça soit un bout de vie. Nous avons sur le site, la fondation OVA, elle a installé un centre d’hébergement et de vie pour les jeunes adultes porteurs de handicap que ce soit autisme ou déficience cognitive. A côté, on a un EHPAD (Albert Morlot), avec en plus une section Parkinson et Alzheimer.

L’association des paralysés de France va s’installer sur la bande est de la friche. On attaque le travail d’étude et de réalisation. Il y aura un hébergement adapté. Je suis très contente d’accueillir le siège régional des paralysés de France. Il y aura une partie administrative et une partie hébergement, un centre de rééducation. D’autres projets sont dans les tuyaux. Ce qui m’importe, c’est de garder ce fil conducteur de la vie sous toutes ces formes, on passe de la jeunesse aux accidents de la vie. Ce site doit nous porter à réflexion.

Laurence Fautra, la maire de Décines @Laurence Danière

Vous répétez à l’envi qu’il faut prolonger le métro A à Décines. Pourquoi ?

Le T3 est saturé. Sa capacité a été augmentée mais il est encore saturé. Le décrochement du T3, le T7 jusqu’à OL Vallée, c’est mieux. Néanmoins, avec le centre de loisirs, la future Arena, le stade, les hôtels, et on va travailler au plus vite sur le reste de la friche - on ne peut pas construire une salle Arena et laisser une friche industrielle à côté, il y aura peut-être du logement - il va falloir imposer un mode lourd. Au vue du développement, de la densification, des axes routiers, de l’enjeu de ce territoire, la prolongation du métro A, c’est imposé. C’est une évidence et une nécessité. J’en ai discuté avec le président de la Métropole de Lyon (Bruno Bernard), il pense lui aussi que c’est pertinent de le faire. Après, on va être sur le mandat du choix.

Le métro, tout le monde le veut chez lui. Je ne suis pas là pour juger, savoir si le Plateau-Nord est prioritaire sur l’Est ou sur le métro E. Les chiffres sont têtus. A l’est, on nous demande de construire, il y a un gros développement économique, de grands équipements, une forte croissance démographique, le bassin de vie va gagner 10 000 habitants d’ici 2026. Il faut l’accompagner. Obligatoirement.

Il y a un projet de transport par câble aussi entre Rillieux et le Grand Large mais ce n’est pas la priorité. Ca voudrait dire faire un grand parc automobile à Rillieux, les gens se gareraient là-bas puis prendraient le téléphérique. Puis viendraient au Grand Large mais pour cela il faut un hub après. Ce n’est pas possible avec seul le tram.  Il faut un métro qui dispatche après.

Déjà, par rapport au stade de l’OL, le métro, il aurait déjà dû être acté en amont. On emmène un équipement comme ça (60 000 places) dans une petite commune de 30 000 habitants. Notre commune, elle triple les soirs de matchs, on est 90 000. Et quand il y aura le centre de loisirs, l’Arena, on ne va pas rentrer chez nous en hélicoptère ! Tous les grands équipements sportifs, ils ont des bouches de métro à côté. On ne va pas tous arriver en vélo.

©POPULOUS - OL Arena - Visuel Extérieur

L’accessibilité, c’est un gros sujet…

La rocade des villages (l'A46), comme elle avait été vendue, elle est saturée. Alors je ne vous dis pas, avec le déclassement de l’A6-A7, le report de circulation, ça va être infernal pour Décines-Meyzieu. Le président de la Métropole de Lyon va devoir se positionner. Pour le stade, quand on est en format championnat, ce sont les familles, les habitués, qui viennent. Tout le monde sait que pour se garer près du stade c’est compliqué. Le système de navettes fonctionne pas mal, plus le tram, les modes doux. Ca se passe pas trop mal, le format est bien connu.

Après quand vous avez des concerts, les gens viennent de partout. Les places ne sont pas vendues avec un stationnement. Les gens arrivent à un endroit. Meyzieu est encore plus embêté que nous. Les parents posent leur enfant, viennent les rechercher, c’est un dépose minute, c’est n’importe quoi. Il va falloir faire en sorte que les Décinois puissent rentrer chez eux. Ma priorité, c’est les Décinois. Il y aura beaucoup de concerts avec l’Arena. Il faudra être très vigilant sur l’organisation. Il va falloir bien m’expliquer les dispositifs. On sera très vigilants sur les schémas d’accessibilité. Le fait d’avoir un métro permet une arrivée et une évacuation massive sur le site beaucoup plus acceptable.

Lire aussi : Métropole de Lyon : une Arena de 16 000 places à Décines en 2023, tout ce qu’il faut savoir sur le projet de l’OL

Des opposants aux projets de l’OL raillent qu’OL Vallée est en train de devenir la 60e commune de la Métropole de Lyon. Décines va être coupé en deux ?

Ca m’a fait sourire à la Métropole de Lyon, j’espère que cet élu sera loin de la vérité. Malgré tout, on peut le penser. Moi je suis la garante du fait qu’on ne doit pas le penser. J’ai œuvré auprès de l’OL pour débaptiser le lieu « OL City ». On ne pouvait pas avoir deux villes dans une ville. On est à Décines-Charpieu ici. Il faut respecter cette ville. Le stade est à Décines. C’est le stade de l’OL, ça fait partie d’un bateau amiral de Lyon et du rayonnement de Lyon et à ce titre-là, on est heureux de participer à cette rayonnement. Mais je veux juste qu’on respecte le territoire et ses habitants. Beaucoup de spectateurs viennent voir le spectacle, et après ils rentrent chez eux. Nous, les Décinois, on vit avec. Et on en est pas plus riche. A ce titre, il faut respecter ce territoire. Je ne lâcherai pas sur ce sujet.

Décines va-t-il continuer de développer des pistes cyclables ?

On a 42km actuellement de pistes cyclables. On fait partie des villes bien dotées en terme de pistes cyclables, on a le chemin de halage, on a tout le corridor le long du tram. Il manque du maillage nord-sud pour aller à Chassieu, il faut l’accompagner.

Je suis en désaccord avec le vice-président de la Métropole en charge de la voirie et des mobilités actives (Fabien Bagnon). Il a une vision un peu dogmatique. Je comprends qu’il veuille respecter son cahier des charges mais il y a la manière de faire, il ne faut pas oublier le bon sens. Le bon sens, c’est essentiel quand vous faîtes de l’aménagement des territoires. Actuellement, sur toutes les demandes de travaux de voiries, il impose le vélo. Il y a des cas où c’est compliqué. Ce n’est pas sécurisé de partout les pistes cyclables. Sécurisons déjà les axes existants. Voyons ensemble la pertinence d'installer les nouveaux et où les installer. Il faut qu’il y ait consensus et dialogue.

Vous voulez aussi aménager vos rives ?

Oui, c’est un autre gros projet, l’aménagement des rives. On appelle ça le « Pôle aviron ». Avec l’objectif des JO, ça pourrait être un lieu d’entraînement. Ca pourrait être aussi un endroit pour le pôle France junior.

On voudrait aussi profiter de cet aménagement pour faire une maison du vélo. On est sur l’anneau bleu, connecté à la Via Rhôna. Une maison du vélo et faire des locations/réparations de vélos sur ce lieu, un espace coworking, délocaliser des services de la ville de Décines là-bas, faire un bel endroit avec un aménagement un peu guinguettes. On a la chance d’avoir 40 % de notre territoire qui est en espace naturel, il faut qu’on garde cette identité, il faut qu’on garde cette connexion à l’eau. On réaménage aussi le site du Biézin, un sentier nature où les Décinois aiment se promener.

Il n’y a pas vraiment de centre-ville à Décines… Avez-vous comme un projet une place de centre-ville, comme à Meyzieu ?

On a beaucoup de polarités à Décines, en effet, avec deux grosses friches à l’est et à l’ouest, beaucoup d’espaces naturels, un grand axe (l’avenue Jean-Jaurès) mais on n’a pas de centralité à Décines. Dans le cadre de la ZAC de la Fraternité, une partie avec le pôle administratif aurait dû être désenclavée, avec une ouverture et une perspective sur le Grand Large. Malheureusement, ça n’a pas été fait. C’est dommage, il n’y a pas l’ouverture devant la mairie. On va essayer d’animer cette place avec des commerces, on va la végétaliser en partie. Un peu comme la place que vous avez derrière la mairie de Villeurbanne, on aimerait recréer un cœur un peu plus marqué.

En terme de sécurité, Vaulx-en-Velin et Rillieux vont miser sur la justice de proximité pour répondre rapidement aux petits délits. Décines va-t-il suivre cet exemple ?

Le dispositif est pertinent et intéressant. Si on la possibilité d’avoir des juges de proximité, si des moyens sont mis pour des juges de proximité, c’est très bien. Ca va dans le bon sens. Nous, maires, on est là pour assurer la tranquillité publique. L’état, la sécurité. Il y a là beaucoup de déficit en la matière. On le voit bien tous les jours dans les doléances de la population, des habitants embêtés au quotidien par une petite délinquance qui ne respecte plus rien. Elle fait son business en toute impunité, c’est devenu des supermarchés à ciel ouvert. La justice de proximité, ça ne peut être que bien.

Sur les caméras de vidéo-surveillance, on est partis de zéro à Décines. On a à peu près une centaine de caméras aujourd’hui, on a un centre de supervision urbain, et on continue de doter cette ville de caméras. Ce n’est pas pour porter atteinte aux libertés individuelles, c’est un réel outil. Grâce à ça, le taux de délinquance a nettement baissé sur les 6 dernières années. Il est encore haut mais il a baissé. La police s’en sert. C’est un vrai outil.

Prochain rendez-vous : Ecully

 

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Rillieux-la-Pape

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Vaulx-en-Velin

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Caluire-et-Cuire

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Meyzieu

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Oullins

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : tout ce qu’il faut savoir sur les nombreux projets à Villeurbanne

1 commentaire
  1. didlad - mer 10 Fév 21 à 11 h 08

    OUI bientôt Décines sera rebaptisé Aulas City . Les simples citoyens que nous sommes observons avec amusement toutes les pirouettes que la métropole effectue pour satisfaire la vision de Mr Aulas.
    Aulas City accueillera un pole Pharaonique, c'est déjà décidé, et va connaitre les mêmes problèmes de saturation de trafic et de désagréments qu'anciennement Gerland. Pour résoudre un problème, déplaçons le ou refaisons la même chose à l'Est!
    D'ailleurs, je fais remarquer qu'à chaque fois , on nous vend le projet comme étant la vitrine, le faire-valoir de Lyon mais je rappelle que sur le stade il est écrit Groupama en gros et par conséquent il est plutôt la vitrine de l'assureur.
    Pour Décines, malheureusement, l'avenir est donc , d'accueillir "Megalo-Dream", de supporter le report de A6/A7 par le contournement Est, et de supporter toutes les nuisances de l'aérodrome de Bron ( dont le développement est prévu d'ores et déjà jusqu'en 2047).
    Tout ça pour ma part me donne plutôt envie de déménager et si je peux me permettre un conseil, réfléchissez bien si vous y envisagez un projet de vie.
    (désolé pour les fautes)

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut