Mohamed Boudjellaba, maire de Givors porte plainte pour agression lundi 14 novembre – Compte Twitter officiel @CEGivors2020

Métropole de Lyon : un entrepreneur placé sous contrôle judiciaire après l'agression du maire de Givors

L'individu accusé d'avoir commis des violences sur le maire de Givors, le 14 mars dernier, a désormais interdiction de s'approcher de l'édile et de son domicile. Il sera jugé en comparution immédiate dans les prochaines semaines.

Le gérant givordin accusé d'avoir agressé le maire de Givors Mohamed Boudjellaba, le 14 mars dernier, a été placé sous contrôle judiciaire après être sorti libre de sa garde à vue. Selon nos confrères du Progrès, il a également interdiction de se trouver à proximité du domicile du maire et de son lieu de travail. Lé gérant de magasin en question était déjà connu des services de police.  Avant les faits, il était au centre d'une affaire de malfaçon relative à des travaux réalisés durant la construction d'un centre commercial à Givors. Un contentieux encore non résolu à ce jour. Par ailleurs, l'entrepreneur a été condamné à de la prison avec sursis en 2017 après avoir menacé l'ancien maire PCF de la ville, Martial Passi.

Une audience prévue en mai

Toujours selon nos confrères, le mis en cause devra se présenter au commissariat de Givors jusqu'à l’audience de comparution immédiate prévue le 2 mai à 14 heures. Il sera jugé après que Mohamed Boudjella, maire de Givors, a porté plainte pour agression lundi 14 novembre. Il y accuse notamment le gérant d'une société SCI (Société civile immobilière) de l'avoir agressé physiquement et verbalement.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut