Mi-cuit Mi-cru

Allons allons ! La bête n'est pas encore morte ! Elle bouge encore ! Je serais donc plus mesuré que notre maire. Selon moi et en filant la métaphore, je dirais plus diplomatiquement que ça peut commencer à sentir le roussi pour l'ex ministre.

Bien sur avec cette déclaration et en reprenant un schéma antédiluvien, l'opposition municipale s'en est pris avec virulence au socialiste. Il " méprise ", " fanfaronne ", " menace ", " intimide " et autres joyeusetés du même genre. La bataille est lancée, les armes lourdes sont sorties.

Dans cette situation, il convient de prendre du recul. Après refléxion la déclaration du maire de Lyon, off ou pas d'ailleurs, est, peu opportune. Toutefois, Gérard Collomb ou " Fashion Gérard " (comme aime l'appeler le blogueur millioniste Eric Roux de Bézieux) en disant que son futur opposant est " cuit " n'a fait que reprendre une analyse souvent partagée par une bonne partie de la classe politique lyonnaise, du simple militant jusqu'aux caciques des partis, toutes tendances confondues. A ce titre, la réponse du candidat de la droite me semble complètement disproportionnée.

Plus loin même, ce qui me choque, c'est plutôt la reprise, très politique, de la polémique par Dominique Perben et son entourage. Feindre l'indignation, jouer les pauvres victimes bléssées et dénoncer des comportements anti-démocratiques quand on a tout fait pour prendre la place du député sortant de la quatrième circonscription, c'est assez ridicule.

Enfin. Comme le disait le Président Herriot " la politique, c'est comme les andouillettes, ça sent toujours un peu la merde " et je crois que la tempête dans un verre d'eau de la semaine dernière avait une odeur qui n'en est pas très éloignée.

Excepté les militants des partis, je ne crois pas que cette affaire intéresse beaucoup les lyonnais. Ceux-ci sont en droit d'attendre autre chose que des tacles violents à hauteur des hanches et des petites phrases. Ce qu'ils désirent sans doute, c'est un réel débat sur l'avenir de la ville. Et n'oublions pas qu'il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de...

www.quentin-thevenon.com

Quentin Thevenon

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut