Mouvement étudiant : La vidéo que l'on voulait interdire

Et les présidents d'université entendent bien qu'elles continuent à l'être. Pour ce faire, consigne a été donnée aux agents de sécurité d'interdire toutes images de l'AG qui s'est déroulée, mercredi 7, sur le site des Berges du Rhône. "Pour ne pas envenimer les choses", nous a dit un de ces charmants agents.
Et pourtant, pour l'instant, les présidents de Lyon 2 et Lyon 3 peuvent dormir tranquille.
Bravant l'interdit des agents, mais avec l'accord des étudiants, nous avons donc décidé de filmer pour le site internet. On peut y voir des étudiants, relativement nombreux, qui discutent des modalités d'actions (blocage, élargir les revendications,...) mais refusent de voter ce fameux blocage, faute d'une mobilisation suffisante. On voit aussi que le syndicat Unef, malmené par les organisations gauchisantes, est obligé d'appeler à l'abrogation de la loi Pécresse tout en réaffirmant son opposition aux blocages.
En définitive, cette vidéo montre clairement qu'il faudra davantage de mobilisation nationale pour faire bouger les facs lyonnaises.

à lire également
Etudiants de l’IAE (Lyon 3) en décembre 2018 © Tim Douet / Aperçu du tableau paru dans Lyon Capitale n°795
En matière de formations post-bac, l’insertion professionnelle fait office de juge de paix. Encore faut-il s’y retrouver sous le déluge de classements et l’avalanche de salons au cœur de l’angoisse de la période de candidature sur ParcourSup. Lyon Capitale fait le point sur les formations d’avenir, celles qui recruteront dans les dix années qui viennent.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut