Urne bulletin vote participation 2017 II
© Tim Douet

Municipales et métropolitaines à Lyon : vers une abstention record

Il y a peu de monde dans les bureaux de vote ce dimanche à Lyon, dans le Rhône, et dans la région. Il n'y a pas eu de sursaut électoral pour ce 2e tour des élections municipales et métropolitaines. Les chiffres sont en chute libre par rapport au même scrutin, il y a 6 ans.

Il n'y aura donc pas eu de sursaut électoral. 3 mois et demi après le premier tour, où un record d'abstention pour des municipales avaient déjà été enregistré (quelques heures avant le confinement), ce 2e tour n'aura pas plus mobilisé. Même encore moins.

A 17h, les chiffres de la participation parlent d'eux-mêmes.

Dans le Rhône, seulement 32 % des électeurs se sont déplacés pour voter. Contre près de 50 % en 2014.

A Villeurbanne, seulement 17,09 % des électeurs avaient voté pour les municipales à 16h... Au 1er tour, alors qu'un record d'abstention avait déjà été enregistré, près de 24 % des électeurs s'étaient déplacés à la même heure.

La différence est encore plus importante dans des départements voisins, comme dans l'Ain. Au 2e tour des municipales de 2014, 63,16 % des électeurs avaient voté dans l'Ain à 17H. Ce dimanche, à la même heure, 35,22 %. Soit une perte de 28 points... Presque la moitié des électeurs en moins. Pour la même élection. C'est énorme.

Comment analyser les résultats avec une telle abstention ?

A l'échelle nationale, l'institut Harris Interactive estime le taux d'abstention final à environ 59,5 % en France pour ce 2e tour des municipales. Du jamais vu. A titre de comparaison, il était de 37,9 % lors du 2e tour en 2014 et de 34,9 % lors du 2e tour en 2018.

Le taux de participation en France à 17h est de 34,67 %. Un taux encore plus faible qu'au premier tour de mars dernier (38,77 %) et bien plus qu'aux second tour de 2014 (52,36 %) et de 2008 (54,45 %).

Forcément, avec un tel taux d'abstention, il faudra analyser les résultats de ce dimanche soir avec encore plus de prudence. Alors que moins d'un électeur sur 2, en gros 4 sur 10, s'est déplacé pour élire son maire et le président de la Métropole ce dimanche...

3 commentaires
  1. HateHaters - dim 28 Juin 20 à 17 h 47

    Se déplacer pour choisir entre la peste, le choléra... ou le Covid... Est-ce bien utile ???

  2. raslebol69 - dim 28 Juin 20 à 17 h 59

    Dramatique pour l'idée même de démocratie.

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 28 Juin 20 à 18 h 30

      Au contraire, c'est une très bonne chose. L'hypocrisie doit tomber : voter pour des élus, c'est ne plus donner le pouvoir au peuple.
      Les élections dans la démocratie actuelle, c'est le peuple qui abandonne le pouvoir.

      Vivement la suite : démocratie réelle directe.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut
Pub Akcelo