Patrick Romestaing, de l’association « Touche pas à mon ciel », sur le plateau de 6 minutes chrono.

"Notre cadre de vie est mis en péril par ce projet de téléphérique", pour l'association Touche pas à mon ciel (vidéo)

Le projet de téléphérique entre Francheville et Lyon continue de faire débat dans l'ouest lyonnais. Patrick Romestaing, de l'association "Touche pas à mon ciel", association en pointe contre ce projet, qui revendique 1800 adhérents, est l'invité de 6 minutes chrono, la quotidienne de Lyon Capitale.

Patrick Romestaing, de l'association "Touche pas à mon ciel" revient sur la forte mobilisation contre le projet de téléphérique dans l'ouest lyonnais dans la quotidienne de Lyon Capitale, 6 minutes chrono. L'association revendique 1800 adhérents et 8000 signatures à sa pétition contre ce projet.

"Ce projet ne tient pas la route, il n'est pas pertinent, il porte une grave atteinte à l'environnement, c'est ce que beaucoup (d'habitants) portent dans leur coeur.  Quand on est habitants de Sainte-Foy-lès-Lyon, de La Mulatière, de Francheville, on n'est pas là par hasard, on est là parce qu'on a choisi un cadre de vie et ce cadre de vie est quelque part mis en péril par ce projet", indique le membre de l'association, vivement opposée au projet depuis son annonce par le Sytral fin décembre 2020.

"Ce projet ne transportera pas le nombre de personnes annoncées. Il va être ravageur pour l'environnement", ajoute-t-il, tout en ne croyant pas du tout à l'alternative proposée par le Sytral, un BHNS, un bus à haut niveau de service, très impactant pour la voirie.

"Il n'y a pas que des bourgeois dans l'ouest lyonnais"

Patrick Romestaing souhaite aussi tordre le coup à une idée largement entretenue : "L'habitat est pluriel (dans l'ouest). Il n'y a pas que des bourgeois dans l'ouest lyonnais, il y a aussi des classes médianes, des quartiers populaires, au Roule à La Mulatière, aux Provinces ou à la Gravière à Sainte-Foy"."Il faut essayer de trouver un chemin pour sortir de cette proposition (de projet) qui n'a pas de raison d'être", conclut-t-il, estimant qu'il faut s'appuyer sur l'avis de la population, sur le large rejet du projet lors des référendums consultatifs organisés fin novembre par les mairies de La Mulatière (94% de contre) et de Sainte-Foy-lès-Lyon (96% de contre).

La concertation, en cours sur le projet, s'étend jusqu'au 15 février 2022. Le décision du Sytral est attendue au printemps 2022.

---
POUR ALLER PLUS LOIN

Retrouvez en intégralité le débat d'une heure organisé par Lyon Capitale sur ce projet de téléphérique entre Véronique Sarselli, maire de Sainte-Foy-lès-Lyon, opposée au projet, et Jean-Charles Kohlhaas, le vice-président du Sytral et de la Métropole de Lyon, qui pilote ce projet au Sytral.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut