debat

"On doit offrir à un enfant un père et une mère"

La Gay pride de Lyon aura lieu ce samedi 12 juin, avec pour mot d'ordre le droit d'asile. Mais ce seront, à n'en pas douter, le mariage homo et l'adoption par les couples de même sexe qui s'afficheront sur les banderoles. Nous avons interrogé les élus de la région pour connaître leur position. Ce lundi, Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse. C'est le seul élu socialiste à refuser les deux.

Jean-François Debat, 
maire de Bourg-en-Bresse, PS


"Je suis contre le mariage homo et contre l'adoption par des couples homosexuels. J'ai bien conscience de ne pas être majoritaire dans mon parti sur cette position. Je suis favorable à ce que le Pacs soit signé en mairie et que ses droits soient étendus.


30 000 enfants ont un parent homosexuel, donc l'homoparentalité existe déjà. Mais ces enfants ont un père et une mère. Il serait d'ailleurs souhaitable de reconnaître le droit des beaux-parents. Mais la société ne peut pas dire à un enfant qui a perdu ses parents qu'il aura deux pères ou deux mères. On doit lui offrir un père et une mère. De la même façon, je ne suis pas favorable au droit accordé à un célibataire d'adopter, pas favorable aux mères porteuses et réservé sur la procuration médicalement assistée utilisée par des couples d'un âge avancé. Il n'y a pas de droit à l'enfant mais des droits de l'enfant".

Retrouver notre dossier "Mariage et adoption homo : ceux qui assument et ceux qui se défilent", dans Lyon Capitale n°690, juin 2010, actuellement en vente chez votre marchand de journaux.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut