Illustration Homeopathie © Tim Douet

Pas de "en même temps" pour l'homéopathie, Macron tranche sur le sujet

Le président Emmanuel Macron a décidé de conforter la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur la question du déremboursement de l'homéopathie, écartant un scénario "en même temps" qui n'aurait satisfait personne.

Le président Emmanuel Macron ne confortera pas Gérard Collomb qui défendait depuis plusieurs semaines le remboursement de l'homéopathie, reprenant les arguments du Lyonnais Boiron sur l'emploi. Il a décidé d'appuyer la décision de sa ministre de la santé Agnès Buzyn sur le déremboursement total selon Les Échos. Ils suivent ainsi les préconisations de la Haute Autorité de santé qui avait estimé son "efficacité", "insuffisante".

Depuis plusieurs jours, les rumeurs se multipliaient sur un arbitrage d'Emmanuel Macron, dont la possibilité d'un scénario "en même temps", avec un remboursement maintenu, mais ramené à 15 % contre 30 actuellement. Cette décision n'aurait arrangé ni les partisans du déremboursement ni les entreprises spécialisées dans l'homéopathie. Le président se range donc derrière sa ministre. La fin du remboursement de l'homéopathie devrait faire économiser plus de 120 millions d'euros par an à l'assurance maladie.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
1 commentaire
  1. Galapiat - 10 juillet 2019

    120 millions d'euros c'est quel pourcentage de la CMU accordée aux "arrivants". Décidément les lobbys pharmaceutiques ont de beaux jour devant eux. ceux qui refusent les poisons officiels devront se débrouiller, je doute fort qu'avec la chute des ventes Boiron continue à fabriquer l'ensemble de la gamme, ou alors en Inde, Chine, dont on connait la "qualité" des produits copiés.c'est aussi oublier l'envolée des prix le tube de granules multiplié par 5 voir plus.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut